Le procès Zahia s'ouvre sans ses trois potagonistes

Combinaison de photos montrant les footballeurs internationaux français Karim Benzema (g) et Franck Ribéry [ / AFP/Archives] Combinaison de photos montrant les footballeurs internationaux français Karim Benzema (g) et Franck Ribéry [ / AFP/Archives]

Le procès de Franck Ribéry et Karim Benzema, accusés d'avoir eu recours aux services d'une prostituée mineure dans l'affaire Zahia, s'est ouvert mardi en l'absence des deux footballeurs et de la jeune femme.

L'avocat de Franck Ribéry demande que l'audience se tienne à huis clos et va soulever une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), ainsi que la nullité de l'ordonnance de renvoi.

Franck Ribéry, 30 ans, est accusé d'avoir eu des relations sexuelles tarifées en 2009 avec Zahia, notamment dans un hôtel de Munich, en Allemagne, lors de soirées où était présent, entre autres, le beau-frère du milieu du Bayern, également renvoyé devant le tribunal.

Pendant l'enquête, la jeune femme a expliqué avoir menti sur son âge en affirmant qu'elle était majeure.

De son côté, Karim Benzema, 25 ans, est soupçonné d'avoir eu une relation sexuelle, qu'il conteste, avec Zahia dans un hôtel parisien après une soirée pour la remise des Oscars du football en 2008.

Les noms des deux internationaux français étaient apparus alors que la police enquêtait sur des soupçons de proxénétisme autour du Zaman Café, un cabaret oriental proche des Champs-Elysées, qui a depuis fait l'objet d'une fermeture administrative.

Parmi les cinq autres personnes qui comparaîtront quant à elles pour proxénétisme aggravé -et encourent 10 ans de prison- figurent deux frères qui géraient le Zaman Café et un ancien candidat de l'émission "La nouvelle star", accusé d'avoir joué un rôle d'entremetteur rétribué.

Le procès doit durer jusqu'au 26 juin.

À suivre aussi

Rugby Après quatre années de galère, le XV de France doit tourner la page pour préparer 2023
L'une des usines General Electric (GE) de Belfort le 19 octobre 2019, peu avant une manifestation [SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives]
Emploi GE Belfort: les salariés «plébiscitent» un plan sauvant 307 emplois
Écologie La bombe environnementale de la production d’appareils numériques

Ailleurs sur le web

Derniers articles