La guerre est déclarée entre l’OM et les journalistes

L'entrée du centre d'entraînement de l'OM Robert Louis-Dreyfus[Gerard Julien / AFP]

L’Olympique de Marseille a fait parvenir aux journalistes sportifs qui suivent le club un nouveau règlement particulièrement contraignant. Beaucoup de professionnels déplorent ces mesures et l’Union des Journalistes de Sport en France (UJSF) affirme que l’OM « bafoue clairement et ouvertement la liberté de la presse et l’indépendance des journalistes ».

 

Sylvain Poncet, directeur de la publication du site OMReplay, était l’un des premiers à dénoncer le nouveau règlement intérieur de l’Olympique de Marseille, long de 12 pages, qui régit les relations entre le club et les journalistes.

Un « nouveau cadre réglementaire » qui empêche par exemple les journalistes d’être sur Twitter et Facebook pendant les conférences de presse. L’utilisation des téléphones portables est strictement interdite pendant les points presse. Les entretiens individuels entre un journaliste et un joueur ne pourront se faire qu'avec l’accord du club et qu’en présence d’un responsable de la communication de l’OM qui pourra à tout moment arrêter l’interview.

Par ailleurs, les conférences de presse ne pourront plus être retransmises en direct par les chaînes d’information et les chaînes sportives. Au mieux pourront-elles diffuser un extrait de deux minutes après la conférence si elles en ont l’autorisation, sinon il leur faudra acheter les droits au club. L’OMTV sera le seul média à pouvoir diffuser les conférences en direct. Si des images sont tournées lors des entraînements par les médias, le club souhaite garder les droits dessus. Les images et sons ne pourront être publiés qu’avec l’accord du club et ce avec une durée limitée. Enfin, le club se réserve le droit de suspendre ou d’annuler l’accréditation d’un journaliste si celui-ci ne respecte pas le règlement.

 

Une « dictature » et un « document parfaitement inacceptable »

Dans son article, Sylvain Poncet parle d’une véritable « dictature » imposée aux journalistes. « Le journaliste suiveur est devant un champ de barbelés, de petites combines pour entraver la liberté de la presse » dénonce-t-il.

L’UJSF a publié ce mercredi un communiqué intitulé « L’OM agresse la liberté de la presse ». Le nouveau règlement marseillais, un « document parfaitement inacceptable », est fermement condamné, indiquant que de nombreux journalistes et patrons de presse se sont émus de ces nouvelles méthodes. « Ce document bafoue clairement et ouvertement la liberté de presse et l’indépendance des journalistes. Il édicte des règles en totale contradiction avec les libertés d’informer » indique le communiqué. L’UJSF compte rapidement « mettre en place une réponse à ce dispositif imposé sans concertation » ; une cellule de crise a même été mise en place.

Devant cette polémique, l’OM a précisé que son règlement n’était pas définitif, selon La Provence

 

Il y a 20 ans, l'OM remportait la Ligue des Champions

Ligue des Champions 1993 : l'OM montre la vois au foot français

L'OM recrute... en Ligue 1

Les locaux de l'OM perquisitionnés

 

À suivre aussi

Football Ligue 1 : l'OM dispose de Lyon et se retrouve dauphin du PSG
Football Vidéo : l'impressionnant tifo déployé au stade Vélodrome lors d'OM-OL
Football Piqué veut devenir président du Barça et s'entourer de Xavi, Guardiola et… Zubizarreta (OM)

Ailleurs sur le web

Derniers articles