Les premiers voiliers attendus à Itajai lundi

Le MOD70 de Sébastien Josse et Charles Caudrelier au départ de la Transat Jacques Vabre le 7 novembre 2013 au large de Brest [Charly Triballeau / AFP] Le MOD70 de Sébastien Josse et Charles Caudrelier au départ de la Transat Jacques Vabre le 7 novembre 2013 au large de Brest [Charly Triballeau / AFP]

Les deux plus rapides voiliers de la Transat Jacques Vabre 2013, les MOD70 de Sébastien Josse/Charles Caudrelier et Sidney Gavignet/Damian Foxall, étaient attendus lundi matin à Itajai (sud du Brésil), à l'issue d'une régate acharnée de 5.400 milles (10.000 km).

Selon la directrice de course Sylvie Viant, les deux trimarans (21,20 m), conçus pour être menés par des équipages de 6 personnes, devraient franchir la ligne d'arrivée lundi vers 11h00 heure locale (13h00 GMT/14h00 heure française).

Dimanche à 20h00 heure française, Josse/Caudrelier devançaient Gavignet/Foxall d'une soixantaine de milles et n'étaient plus qu'à quelque 390 milles (environ 722 km) d'Itajai. A ce rythme, les deux trimarans monotypes risquent d'arriver à Itajai en moins de douze jours! Mieux que le temps de Franck Cammas et Franck Proffit en 2003 (11 j 23 h 10 min), lorsque l'arrivée était jugée à Salvador de Bahia (nord du Brésil).

"Les deux bateaux sont restés trois heures dans un front orageux, avec des vents assez forts à la hauteur de Rio de Janeiro, a expliqué Sylvie Viant. Ils ont été obligés de ralentir mais sont maintenant repartis à 25 noeuds, dans un vent passé du nord-est au sud-est".

Depuis le départ du Havre (Seine-Maritime) le 7 novembre, Josse/Caudrelier (Edmond de Rothschild) marquent Gavignet/Foxall (Oman Air-Musandam) à la culotte, dans ce qui a très vite tourné à du match racing océanique entre les deux plus grands bateaux de la course. Et Gavignet/Foxall n'ont que brièvement devancé leurs adversaires, au large des côtes de Bretagne nord.

En catégorie Imoca (monocoques de 18,28 m), François Gabart/Michel Desjoyeaux (Macif) étaient talonnés par Vincent Riou/Jean Le Cam (PRB), à seulement un demi-mille derrière les leaders à 20h00 heure française. L'affrontement entre les deux équipages, tout juste sortis du Pot-au-Noir, est superbe et rien n'est joué d'ici l'arrivée, prévue samedi ou dimanche.

Les premiers Multi50 (trimarans de 15,24 m) devraient pour leur part atteindre Itajai jeudi, a précisé Sylvie Viant. Erwan Le Roux/Yann Eliès étaient toujours en tête, devant Yves Le Blevec/Kito de Pavant (Actual).

A la même heure, Sébastien Rogues/Fabien Delahaye (GDF Suez) continuaient de mener la flotte des Class40 (monocoques de 12,18 m), devant le duo franco-allemand Jörg Riechers/Pierre Brasseur (Mare).

 

Les classements (positions à 20h00 heure française):

MOD70 (trimarans de 21,20 m, 2 bateaux):

1. Sébastien Josse/Charles Caudrelier (FRA/FRA - Edmond de Rothschild) à 390,4 milles de l'arrivée

2. Sidney Gavignet/Damian Foxall (FRA/IRL - Oman Air Musandam) à 56,6 milles du premier

 

Multi50 (trimarans de 15,24 m, 4 bateaux)

1. Erwan Le Roux/Yann Eliès (FRA/FRA - FenêtréA Cardinal) à 1.943,7 milles de l'arrivée

2. Yves Le Blevec/Kito de Pavant (FRA/FRA - Actual) à 43,8 milles du premier

3. Gilles Lamiré/Andrea Mura (FRA/ITA - Rennes Métropole/Saint-Malo Agglomération) à 500,2 milles

...

 

Imoca (monocoques de 18,28 m, 10 bateaux):

1. François Gabart/Michel Desjoyeaux (FRA/FRA - Macif) à 2.224,2 milles de l'arrivée

2. Vincent Riou/Jean Le Cam (FRA/FRA - PRB) à 0,5 mille du premier

3. Jérémie Beyou/Christopher Pratt (FRA/FRA - Maître CoQ) à 16,4 milles

...

 

Class40 (monocoques de 12,18 m, 23 bateaux):

1. Sébastien Rogues/Fabien Delahaye (FRA/FRA - GDF Suez) à 3.244,7 milles de l'arrivée

2. Jörg Riechers/Pierre Brasseur (GER/FRA - Mare) à 45,7 milles du premier

3. Fabrice Amedeo/Armel Tripon (SNCF-Geodis) à 123,9 milles

...

 

 

Vous aimerez aussi

Etats-Unis Une femme musulmane ridiculise des islamophobes avec une photo devenue virale
La Belge Sara Lou a repris cette chanson devenue culte, sur la chaîne YouTube Molem Sisters, en modifiant les paroles pour dénoncer l’islamophobie et revendiquer sa liberté de porter le voile.
buzz Elle reprend la chanson «Balance ton quoi» dans un clip pour dénoncer l’islamophobie
Brenton Tarrant, un suprémaciste blanc de 28 ans, avait abattu 50 personnes âgées de 3 à 77 ans et blessé des dizaines de personnes.
recueillement Attentat de Christchurch : des Néo-Zélandaises s'affichent avec le voile islamique en hommage aux victimes

Ailleurs sur le web

Derniers articles