Transat Jacques Vabre : victoire de Riou et Le Cam

Vincent Riou (à droite) et Jean Le Cam après le départ de la Transat Jacques Vabre le 7 novembre 2013 au large du Havre [Charly Triballeau / AFP] Vincent Riou (à droite) et Jean Le Cam après le départ de la Transat Jacques Vabre le 7 novembre 2013 au large du Havre [Charly Triballeau / AFP]

Vincent Riou et Jean Le Cam, deux des plus beaux palmarès de la voile océanique française, ont remporté dimanche à Itajai (Brésil) une victoire méritée dans la Transat Jacques Vabre en classe Imoca, au terme d'une "course de bourrins".

Les deux hommes, aux commandes de leur monocoque orange de 18,28 m (PRB), ont passé la ligne d'arrivée à 10h41 locales (13h41 heure française), 17 jours et 41 minutes après avoir quitté Le Havre (Seine-Maritime), d'où le départ de la grande classique en double avait été donné.

Riou (41 ans) et Le Cam (54) ont parcouru 5.771 milles (environ 10.688 km) à la moyenne de 14,12 noeuds (26 km/heure).

"Ça a été une course de bourrins, avec de la flotte, de la flotte et encore de la flotte", a déclaré Le Cam, accueilli au ponton par un véritable crachin breton.

"Les périodes de repos ont été rares, a confirmé Riou, vainqueur du Vendée Globe 2004-2005. Ça a été usant pour les bonshommes" mais "on a bien géré notre sommeil" et "on a le sentiment d'avoir fait du bon boulot, à part une grosse boulette dans le golfe de Gascogne (quand ils se sont décalés dans l'ouest de la flotte, ndlr)". Au final, "pas beaucoup de regrets".

"On a tiré énormément sur les bateaux, a souligné Le Cam. Les conditions n'ont jamais été relax" et "nous n'avons commencé à nous détendre que ce (dimanche) matin", a-t-il ajouté, évoquant la rencontre inopinée, en pleine mer samedi, avec une grosse tortue. "Si on l'avait touchée avec un safran..."

Un safran, justement, Riou/Le Cam en ont cassé un, le babord (gauche), remplacé à vitesse grand V lors d'une escale de 45 minutes le 15 novembre sur l'île de Sao Vicente, au Cap Vert.

Comme, curieusement, Macif, l'Imoca de François Gabart/Michel Desjoyeaux avec lequel ils se sont battus pendant toute la course. Là encore, un safran a été changé très vite, lors d'un bref +arrêt au stand+ à Peniche (Portugal).

"Quand les safrans ne tiennent pas, a observé Le Cam, ça veut dire qu'on tire plus sur les bateaux".

 

Une amitié nouée dans des circonstances dramatiques

Après plusieurs chassé-croisés, PRB, un plan VPLP-Verdier mis à l'eau en 2010, s'est définitivement installé en tête des Imoca lors du démâtage de Macif, jeudi dernier au large des côtes brésiliennes.

La victoire des deux Finistériens, qui ont tous deux tiré leurs premiers bords dans la baie de Concarneau, vient conforter une amitié née dans des circonstances dramatiques, lors du Vendée Globe 2008-2009.

Le 6 janvier 2009, le monocoque de Le Cam chavire à 48 heures de route du cap Horn. Riou le récupère au prix d'une manœuvre hardie mais, quelques jours plus tard, PRB (le précédent) démâte après avoir passé le cap Horn. Un câble avait été abîmé lors de l'opération de sauvetage. La course est finie pour les deux mais leur amitié est gravée dans le marbre.

Clin d’œil du destin, Riou remporte cette 11e Transat Jacques Vabre à sa 6e participation, un an (à un jour près) après qu'il eut percuté une bouée métallique qui dérivait dans l'Atlantique sud lors du dernier Vendée Globe, en 2011. Il pointait alors en 3e position.

Le deuxième Imoca était attendu vers 15h00 heure locale (18h00 heure française) à Itajai. A 12h30 locales, rien n'était joué entre Marc Guillemot/Pascal Bidégorry (Safran) et Jérémie Beyou/Christopher Pratt (Maître CoQ).

 

À suivre aussi

Etats-Unis Une femme musulmane ridiculise des islamophobes avec une photo devenue virale
La Belge Sara Lou a repris cette chanson devenue culte, sur la chaîne YouTube Molem Sisters, en modifiant les paroles pour dénoncer l’islamophobie et revendiquer sa liberté de porter le voile.
buzz Elle reprend la chanson «Balance ton quoi» dans un clip pour dénoncer l’islamophobie
Brenton Tarrant, un suprémaciste blanc de 28 ans, avait abattu 50 personnes âgées de 3 à 77 ans et blessé des dizaines de personnes.
recueillement Attentat de Christchurch : des Néo-Zélandaises s'affichent avec le voile islamique en hommage aux victimes

Ailleurs sur le web

Derniers articles