Golf: Tiger Woods, blessé, abandonne lors du dernier tour à Akron

Tiger Woods lors de l'Open d'Akron dans l'Ohio, le 3 août 2014 [Gregory Shamus / Getty Images/AFP] Tiger Woods lors de l'Open d'Akron dans l'Ohio, le 3 août 2014 [Gregory Shamus / Getty Images/AFP]

L'ancien numéro 1 mondial de golf Tiger Woods, souffrant de douleurs dorsales, a dû renoncer à terminer le 4e et dernier tour de l'Open sur invitation d'Akron comptant pour les circuits nord-américain et européen, renforçant les doutes sur sa participation au championnat PGA.

Woods, 38 ans, s'est blessé au dos après son 2e coup au 2e trou lorsque il a failli tomber dans le bunker.

"Ca m'a bien secoué le dos encore une fois et, depuis, je n'ai cessé de souffrir de spasmes, a déclaré le Tigre. C'est juste le bas du dos".

L'ex-N.1 mondial disputait son troisième tournoi après son retour d'une opération au dos le 31 mars. Il n'avait pas réussi à passer le cut, pour sa rentrée en juin lors de l'Open de Bethesda, où il a pourtant brillé par le passé. Puis, il avait terminé à la médiocre 69e place à l’Open britannique en juillet, son plus mauvais classement dans un tournoi majeur en tant que professionnel.

Le Championnat PGA, dernier tournoi majeur de l'année, aura lieu à Louisville (Kentucky) dans 4 jours et Woods espérait qu'il marquerait son retour en forme, lui qui avec 14 majeurs, court après le record de 18 victoires en Grand Chelem détenu par Jack Nicklaus.

Les douleurs dorsales de Woods amenuisent aussi ses chances d'être sélectionné dans l'équipe américaine de la Ryder Cup, une compétition opposant les meilleurs golfeurs américains à leurs homologues européens, prévue en septembre à Gleneagles en Ecosse.

Vous aimerez aussi

Golf Tiger Woods refuse un énorme chèque proposé pour jouer en Arabie saoudite
Insolite Quand les sangliers ravagent les greens de golf
Le capitaine des Etats-Unis Jim Furyk dépité après la victoire de l'Europe lors de la 42e édition de la Ryder Cup, le 30 septembre 2018 à Saint-Quentin-en-Yvelines  [FRANCK FIFE / AFP]
tensions Ryder Cup : après la désillusion, les règlements de comptes aux Etats-Unis

Ailleurs sur le web

Derniers articles