Ligue 1: débuts agités pour Bielsa, Caen leader surprise

L'entraîneur argentin de l'OM Marcelo Bielsa, avant le match contre Bastia, le 9 août 2014 au stade Armand Cesari [Pascal Pochard Casabianca / AFP] L'entraîneur argentin de l'OM Marcelo Bielsa, avant le match contre Bastia, le 9 août 2014 au stade Armand Cesari [Pascal Pochard Casabianca / AFP]

Marcelo Bielsa a connu samedi des débuts très agités en L1 à la tête de l'OM, tenu en échec à Bastia au terme d'un match spectaculaire (3-3), lors d'une 1re journée également marquée par la prise de pouvoir du promu caennais, qui est allé battre Evian/Thonon (3-0).

Au lendemain du nul concédé par le champion de France parisien à Reims (2-2), son vieux rival marseillais a lui aussi raté sa rentrée et son nouvel entraîneur argentin a sans doute eu un aperçu de la tâche qui l'attend.

Marchant le long de sa zone technique ou accroupi, "El Loco" l'a plutôt joué sobre mais il a dû bouillir intérieurement en voyant le match lui échapper alors que son équipe tenait fermement la barre en menant 3-1.

Au doublé d'André-Pierre Gignac ont répondu notamment deux buts signés Christopher Maboulou, pour le plus grand malheur de Bielsa.

L'Argentin a une mission compliquée: remettre en selle l'OM après une saison noire (6e place, pas de qualification pour une Coupe d'Europe). La soirée de Furiani en a été une rude illustration.

Pour Claude Makelele, qui étrennait ses galons de technicien côté corse et dont le costume-cravate contrastait nettement avec le survêtement porté par Bielsa, le baptême du feu a été tout aussi mouvementé, même si "Maké" s'en est finalement bien sorti.

Tout le contraire de Steve Mandanda. Coupable sur l'ouverture du score bastiaise, le gardien international a manqué son retour après sa grave blessure aux cervicales qui l'avait privé du Mondial. S'il veut récupérer sa place de N.2 chez les Bleus, il a intérêt à se reprendre d'ici septembre.

L'autre petite sensation de cette 1re journée est venue d'Annecy où Caen a largement dominé Evian/Thonon et occupe la première place grâce à sa différence de buts favorable. Mathieu Duhamel, l'ancien meilleur artificier de Ligue 2, a frappé fort avec un doublé et côtoie Zlatan Ibrahimovic, Dario Cvitanich, Gignac, Mevlut Erding et Maboulou en tête du classement des buteurs.

L'attaquant de Caen Mathieu Duhamel (g), buteur contre Evian-Thonon, le 9 août 2014 à Annecy [Philipes Desmazes / AFP]
Photo
ci-dessus
L'attaquant de Caen Mathieu Duhamel (g), buteur contre Evian-Thonon, le 9 août 2014 à Annecy

Lens, autre ex-pensionnaire de L2, a eu moins de réussite et repart de Nantes avec un revers (1-0). Ironie du sort, la rencontre opposait deux clubs interdits de recrutement, les Sang et Or par la DNCG, les Nantais par la Fifa.

Chez les gros bras, Lille a déçu. Après sa qualification pour les barrages de la Ligue des champions, le Losc n'a pas trouvé la clé contre Metz (0-0), passé en deux ans du National à la L1.

Willy Sagnol et Bordeaux ont joué un mauvais tour à Montpellier (1-0). L'ancien sélectionneur des Espoirs peut remercier le géant malien Cheick Diabaté, qui a décanté la partie.

Saint-Etienne est également très bien parti sous la houlette d'un Erding opportuniste et très efficace à Guingamp (2-0).

Enfin, Nice a peut-être retrouvé le vrai Cvitanich après une année morose. L'attaquant argentin a inscrit deux buts et a été le principal artisan de la victoire face à Toulouse (3-2).

Résultats de la 1re journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Reims - Paris SG 2 - 2

samedi

Evian/Thonon - Caen 0 - 3

Bastia - Marseille 3 - 3

Guingamp - Saint-Etienne 0 - 2

Lille - Metz 0 - 0

Montpellier - Bordeaux 0 - 1

Nantes - Lens 1 - 0

Nice - Toulouse 3 - 2

dimanche

(17h00) Lyon - Rennes

(21h00) Monaco - Lorient

À suivre aussi

Football Karim Benzema répond sèchement à Noël Le Graët sur Twitter et se dit prêt à jouer pour une autre sélection
L’Euro 2020 sera organisé dans douze villes à travers le Vieux Continent à partir du 12 juin prochain.
Football Euro 2020 : quels sont les pays qualifiés ?
Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps donne des instructions lors du match contre la Moldavie en qualif pour l'Euro-2020 au Stade de France, le 14 novembre 2019 [FRANCK FIFE / AFP]
Football Bleus : liste, jeu, tirage... Les clés pour «rester en haut» à l'Euro

Ailleurs sur le web

Derniers articles