Rodriguez et Bale en vedettes de la Supercoupe

James Rodriguez lors de sa présentation au stade Santiago Bernabeu à Madrid le 22 juillet 2014 [Pierre-Philippe Marcou / AFP] James Rodriguez lors de sa présentation au stade Santiago Bernabeu à Madrid le 22 juillet 2014 [Pierre-Philippe Marcou / AFP]

James Rodriguez, révélation du Mondial-2014, pourrait faire ses grands débuts avec le Real Madrid, mardi à Cardiff contre le FC Séville en Supercoupe d'Europe, mais le Colombien devra partager la vedette avec Gareth Bale, le héros local.

Ce match de prestige ne devrait pas, a priori, échapper au Real et à sa constellation de stars, vainqueurs de Ligue des champions. Même si les Sévillans, couronnés en Europa League, se battront jusqu'à la dernière minute pour tenter d'ajouter un deuxième trophée à celui enlevé en 2006.

"Mon équipe a les capacités et les ressources pour profiter d'une grande finale, et la remporter", a souligné l'entraîneur sévillan Unai Emery.

Mais le Real semble sur une autre planète. Avec sa "BBC", le trio d'attaquants Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo, le club madrilène possédait déjà l'un des meilleurs potentiels offensifs du monde. Son recrutement à l'intersaison l'a rendu encore plus impressionnant.

Outre James Rodriguez, débarqué de Monaco pour 80 millions d'euros après avoir terminé meilleur buteur du Mondial brésilien, le Real a attiré deux autres sensations mondialistes: Keylor Navas, le gardien du Costa Rica qui a emmené son pays jusqu'en quart de finale, et Toni Kroos, champion du monde avec l'Allemagne et bourreau du pays-hôte en demi-finale.

Par manque de temps de jeu, les trois joueurs pourraient cependant ne pas être alignés d'entrée, Rodriguez et Navas n'ayant qu'une semaine d'entraînement à leur actif.

"Nous avons dû donner des vacances allant jusqu'au 5 août à certains joueurs", a expliqué leur entraîneur Carlo Ancelotti.

Gareth Bale après avoir marqué contre l'Inter de Milan lors de l'International Champions Cup 2014 au California Memorial Stadium à Berkeley, le 26 juillet [Ezra Shaw / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP]
Photo
ci-dessus
Gareth Bale après avoir marqué contre l'Inter de Milan lors de l'International Champions Cup 2014 au California Memorial Stadium à Berkeley, le 26 juillet

En revanche, il y a moins de doute concernant la présence de Gareth Bale dans le onze de départ. Natif de Cardiff, l'attaquant qui vaut (presque) 100 millions d'euros espère certainement briller dans le Cardiff City Stadium, situé à six kilomètres à peine de l'école où il avait étudié.

"Quand je suis venu au Real, je me disais en rêvant que si nous gagnions la Ligue des champions, nous pourrions jouer à Cardiff, expliquait Bale dans le quotidien madrilène Marca. Maintenant, ce rêve est devenu réalité."

De leur côté, les Sévillans, vainqueurs aux tirs au but en finale de l'Europa League contre le Benfica Lisbonne, ont perdu à l'intersaison leur meneur de jeu, le Croate Ivan Rakitic, parti au Barça, ainsi que leur attaquant Stéphane Mbia, retourné aux Queens Park Rangers.

L'attaquant espagnol Iago Aspas, prêté pour une saison par Liverpool, pourrait en revanche faire ses débuts.

Vous aimerez aussi

Football La France championne du monde : revivez le retour des Bleus à Paris
Coupe du Monde 2018 Les supporters déçus par le passage éclair des Bleus sur les Champs-Elysées
Football Ballon d'or : Mbappe, Varane, Modric, Kane... qui succédera à Ronaldo et Messi ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles