Taryn Terrell : au catch, "il faut plutôt être jeune et jolie"

La championne de catch Taryn Terrell, lors de son passage à Paris. [/MCS]

De passage à Paris la semaine dernière pour l'enregistrement de l'émission hebdomadaire de catch animée par Célian Varini et Grégory Deas, diffusée vendredi soir sur Ma Chaîne sport (MCS), Taryn Terrell s'est livrée sur sa discipline.

 

Une ambassadrice de choc pour faire la promotion du catch en France. Membre de la TNA – une fédération de catch américaine concurrente de la WWE –, Taryn Terrell, 29 ans, était à Paris la semaine dernière pour participer à une émission de catch. Championne du monde des knockouts depuis novembre 2014, elle souhaite que sa discipline soit plus médiatisée.

 

 

Etre une femme dans le catch, ce n’est pas trop difficile ?

Dans n’importe quel sport dominé par les hommes, c’est toujours difficile d’entrer. Il a fallu que je travaille deux fois plus pour me faire respecter. Et finalement le travail puisque je suis championne du monde des knockouts. (Division féminine de la TNA)

 

Cela fait combien de temps que vous êtes sur le circuit ?

J’ai commencé en 2007. J’ai catché pendant cinq ans puis j’ai eu un bébé (l’an dernier), j’ai aussi été cascadeuse sur certains films à Hollywood.

 

Est-ce qu’il y a une limite d’âge pour une carrière ?

J’ai un style assez physique donc les blessures peuvent s’accumuler et de ce fait, la carrière n’est pas éternelle. Maintenant avec le catch moderne, les filles ne vendent pas que leur attrait athlétique mais surtout physique car c’est un sport très télévisuel et donc il faut plutôt être "jeune et jolie". Dans quelques années, je ne répondrai sûrement plus aux critères.

 

 

Overlooking my favorite city in the world! #missingmylove #knockoutschamp #impactwrestling

Une photo publiée par Taryn Terrell (@taryn_terrell) le

 

Après avoir accouché, ça été difficile de revenir au niveau ?

Quatre semaines après mon accouchement, j’étais déjà sur un tournage de film et quelques semaines après j’étais sur les rings. Tout ça je le dois à mes cours de cross-fit.

 

Est-ce le catch féminin est assez médiatisé dans le monde ?

Aux États-Unis, il y a beaucoup de buzz sur les catcheuses. Mais c’est aussi à nous de faire la promotion de la TNA et du catch en général dans le monde entier. Et le fait de réussir des performances comme être championne du monde, ça aide pas mal pour promouvoir le produit.

 

 

#moulinrouge #paris #impactwrestling

Une photo publiée par Taryn Terrell (@taryn_terrell) le

 

Quels conseils donneriez-vous aux femmes pour qu’elles se mettent au catch ?

Il faut s’entraîner et travailler, il n’y a que ça qui paie. Et bien évidemment il faut les contacts. Mais le catch c’est un peu comme la chanson, il faut travailler dur pour y parvenir.

 

Que représente la ceinture de championne ?

2014 ça été une grande année pour moi car je n’avais eu de ceinture. C’est mon deuxième bébé que j’ai eu l’année dernière. Une année incroyable.

 

Que peut-on espérer de plus pour 2015 ?

Continuer à avoir de grands combats qui restent dans les mémoires, de gagner bien entendu et donc de conserver cette ceinture le plus longtemps possible. 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles