Qui sont les favoris du Tour de France 2017 ?

Romain Bardet et Nairo Quintana espèrent déloger Chris Froome de la plus marche du podium. Romain Bardet et Nairo Quintana espèrent déloger Chris Froome de la plus marche du podium.[Sirotti / Icon Sport]

Ils seront 198 coureurs sur la ligne de départ de la 104e édition du Tour de France, ce samedi 1er juillet, à Düsseldorf (Allemagne) avec l’espoir de revêtir le maillot jaune. Parmi eux, Chris Froome, Nairo Quintana, Romain Bardet et Richie Porte sont les plus sérieux candidats à la victoire finale, le 23 juillet, sur les Champs-Elysées.

Un Chris Froome puissance 4 ?

Il s’élancera avec le dossard n°1 qui fait encore de lui l’homme à abattre. Vainqueur de trois des quatre dernières éditions, Chris Froome a souvent été impitoyable avec ses rivaux, réduits à se contenter de la 2e place. Et pour rester au sommet, le Britannique pourra une nouvelle fois s’appuyer sur son armada du Team Sky qui a l’art de maîtriser la course et mettre son leader dans les meilleures dispositions quand la route s’élève. Mais un doute plane sur le «Kenyan blanc» qui s’est montré moins souverain que les années précédentes dans les étapes de montagne et qui se présentera sans la moindre victoire au compteur.

Nairo Quintana vise enfin le sommet

Il collectionne les places sur le podium (2e en 2013 et 2015, 3e en 2016). Mais Nairo Quintana voit plus haut. Il aspire à devenir le premier Sud-Américain à triompher sur les routes du Tour et décrocher le seul Grand Tour qui fait encore défaut à son palmarès. Ses facultés en montagne ne sont plus à présenter et sont ses principales armes pour supplanter ses adversaires. Mais une interrogation demeure son état de forme et sa fraîcheur après sa participation au Tour d’Italie, où il a terminé à la 2e place. L’attentisme de son équipe risque également de lui jouer des tours.

Le tout pour le Tour pour Romain Bardet

Toute la France attend un successeur à Bernard Hinault, dernier vainqueur Français, depuis 1985. Et si Romain Bardet (26 ans) était celui-ci ? Deuxième l’année dernière, l’Auvergnat ne peut plus se cacher et va devoir assumer son nouveau statut. Il a fait de la Grande Boucle son principal objectif de la saison et a axé toute sa préparation pour arriver dans les meilleures conditions dans le but de s’inviter sur la plus haute marche du podium finale. Et le leader de l’équipe AG2R La Mondiale possède de sérieux atouts avec ses qualités de grimpeur, son aisance dans les descentes et son tempérament d’attaquant, même si ses limites dans le contre-la-montre pourrait lui coûter cher.

Richie Porte prêt à renverser des montagnes

A 32 ans, il est au sommet de sa forme. Longtemps dans l’ombre de Chris Froome dans l’équipe Sky, Richie Porte a su s’émanciper chez BMC. Et ses résultats cette saison parlent pour lui, avec notamment sa victoire sur le Tour de Romandie et sa 2e place sur le Critérium du Dauphiné, où il a excellé dans le contre-la-montre comme dans les ascensions mettant en avant son profil de rouleur/grimpeur. Mais la place dauphin de l’Australien, pour une poignée de secondes derrière Jakob Fuglsang, a mis en lumière les limites de sa formation. Sur une course comme le Tour de France, ça ne pardonne pas. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles