Bardet remporte la 12e étape, Aru chippe le maillot jaune

[Lionel BONAVENTURE / AFP]

Le Français Romain Bardet a remporté jeudi la douzième étape du Tour de France au sommet l'altiport de Peyragudes.

Surprise, l'italien Fabio Aru a chippé le maillot jaune à Chris Froome qui a calé dans les derniers hectomètres caractérisés par un final très raide. Il a pris la septième place de l'étape, à 22 secondes de Bardet. Au général il est deuxième à 6 secondes de Aru, tandis que le Français est toujours troisième à 25 secondes du leader. Le Colombien Rigoberto Uran, quatrième, n'est qu'à 35 secondes. A l'arrivée des 214,5 kilomètres, Bardet a devancé de 2 secondes Uran et Aru.

Rejoint dans le final de l'étape de Chambéry dimanche dernier, le Français a enlevé son premier succès depuis le départ, son troisième dans le Tour de France. «Je savoure cette victoire mais il reste beaucoup de chemin jusqu'à Paris», a déclaré Bardet, tout sourire. L'Auvergnat de Brioude (Haute-Loire), qui est âgé de 26 ans, s'est classé deuxième du Tour 2016 derrière Froome.

Dans cette étape comportant six ascensions, le Britannique Stephen Cummings a d'abord mené les débats seul ou en solitaire avant d'être rattrapé par un peloton de favoris, contrôlé par trois équipiers de Froome, dans le col de Peyrersourde, à 9 kilomètres de l'arrivée. Tout s'est joué dans les 400 derniers mètres sur la piste de l'altiport avec l'attaque d'Aru, contré par Bardet.

Le Colombien Nairo Quintana, lui, a été distancé dès les premières pentes de Peyresourde. Le dauphin de Froome en 2013 et 2015 est désormais pointé à plus de quatre minutes au classement général. Vendredi, la 13e étape compacte les difficultés en 101 kilomètres, entre Saint-Girons et Foix. Trois cols de 1re catégorie (Latrape, Agnes, Péguère) figurent sur le parcours avant les 27 derniers kilomètres le plus souvent en descente.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles