Ligue 1 : l'OM reprend sa marche en avant à Toulouse (1-2)

Lucas Ocampos a ouvert le score pour l'OM dès la 10e minute.[Icon Sport]

Après deux matchs sans victoire en Ligue 1, face au Paris Saint-Germain (3-0) et à Nantes (1-1), l’Olympique de Marseille s’est relancé ce dimanche en allant s’imposer sur la pelouse de Toulouse en clôture de la 29e journée (1-2).

Sans Thauvin (blessé), ni Payet (sur le banc), Marseille n’avait pas le droit à l’erreur après la victoire de l’Olympique Lyonnais face à Caen plus tôt dans l’après-midi (1-0).

Dès lors, rien d’étonnant au fait de voir les joueurs de Rudi Garcia rentrer tambour battant dans cette rencontre. Des intentions rapidement récompensées par l’ouverture du score de l’homme en forme, Lucas Ocampos, déjà auteur d’un doublé en Ligue Europa jeudi dernier, dès la 10e minute.

Pourtant, l’Olympique de Marseille a ensuite semblé marquer le pas. Probablement entamés physiquement par l’enchaînement des rencontres, les Marseillais ont desserré leur emprise sur le match, permettant ainsi au TFC d’égaliser par Mubele (19e), et même de dominer la fin de la première mi-temps.

Une impression confirmée dès la reprise du match, sifflée par l’arbitre François Letexier. Dès le début de la deuxième mi-temps, les Toulousains se montrent ainsi dangereux, forçant notamment Mandanda à sauver les siens (47e).

Konstantínos Mítroglou marque pour son retour

Mais cette saison, l’OM a du caractère, et ses joueurs l’ont une fois de plus démontré en refaisant surface et reprenant petit à petit la main sur la rencontre. Jusqu’au deuxième but olympien, inscrit par le revenant Konstantínos Mítroglou dès son deuxième ballon touché et moins d’une minute après son entrée en jeu (79e).

Un coaching gagnant donc pour Rudi Garcia, d’autant plus que l’auteur de la passe décisive, Dimitri Payet, était également entré quelques minutes plus tôt. Mítroglou aurait même pu inscrire un doublé, mais sa tête a trouvé le poteau d'Alban Laffont durant les arrêts de jeu.

Malgré de timides tentatives des Toulousains pour égaliser, les joueurs de Rudi Garcia ont pu se contenter de gérer leur avance dans les dix dernières minutes et décrochent ainsi un succès capital qui leur permet de reprendre cinq points d’avance sur Lyon, à une semaine du choc des Olympiques.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles