MMA : Conor McGregor accusé d'agression et hooliganisme

Une porte-parole de la NYPD a confirmé cette information à l'agence de presse[John Gurzinski / AFP]

Conor McGregor, star irlandaise des combats d'arts martiaux mixtes (MMA), a été arrêté ce vendredi par la police new-yorkaise (NYPD).

Il est accusé d'agression et hooliganisme, après avoir blessé ce jeudi un autre combattant, lors de violences en marge de la présentation d'un combat à Brooklyn, indique l'AFP. Un événement auquel il n'était pas convié.

Une porte-parole de la NYPD a confirmé cette information à l'agence de presse, avant de préciser que le sportif s'était présenté de lui-même dans un commissariat. Il devait être présenté devant un juge, ce vendredi matin. L'un de ses amis, Cian Cowley, également irlandais, a lui aussi été accusé d'agression et hooliganisme.

Sur des images diffusées sur TMZ Sport, on peut apercevoir McGregor et un groupe d'une dizaine de personnes s'introduire dans les coulisses du Barclays Center, l'une des principales salles de New York. Alors que les combattants ont pris place dans des minibus, McGregor et ses compagnons ont jeté divers objets sur l'un des véhicules. Le sportif a notamment brisé la vitre d'un minibus avec un chariot de supermarché. Les éclats de verre auraient, selon le patron de l'UFC Dana White, blessé au visage l'Américain Michael Chiesa.

Dana White a par ailleurs confié qu’une plainte avait été déposée contre Conor McGregor, sous contrat avec l’UFC : «Il va devoir payer des dédommagements dont il n’a pas idée, c’était vraiment une très mauvaise idée quant à son plan de carrière.» Le coup de colère de McGregor pourrait avoir été déclenché par l’annonce, mercredi par l’UFC, de lui retirer son titre de champion des poids légers, l’Irlandais n’ayant pas combattu depuis le mois de novembre 2016. 

A l’annonce de ce retrait, l’intéressé avait écrit sur Twitter : «Vous ne me déposséderez de rien du tout, vous ne ferez rien, connards.» 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles