Equipe de France : Les 7 clashs les plus marquants

Adrien Rabiot prend le risque de s'aborder sa carrière internationale en refusant son nouveau statut de suppléant. [FRANCK FIFE / AFP]

Sélectionné parmi les réservistes de l’équipe de France par Didier Deschamps, Adrien Rabiot, le milieu du terrain du PSG, aurait refusé de faire partie de la liste des réservistes pour le Mondial 2018. Dans l’histoire du football français, ce n’est pas la première fois qu’un joueur s'oppose frontalement au sélectionneur.

Cantona insulte henri Michel

Devenu maître dans l’art des punchlines contre les Bleus, Eric Cantona entretient depuis ses débuts avec le maillot tricolore une tradition de clashes virulents contre l’équipe de France. Déjà en août 1988, l’attaquant de l'Olympique de Marseille avait insulté publiquement devant une caméra le sélectionneur de l’époque Henri Michel de « sac à merde ». Cette réaction faisait suite à sa non convocation pour le premier match amical contre la Tchécoslovaquie.

Cantona remplacé par deschamps - Acte 1

Entre Cantona et Deschamps, la rancœur remonte à septembre 1996. Après avoir donné un coup pied violent à un spectateur, l’attaquant de Manchester United écope de neuf mois de suspension. A son retour sur le terrain, Didier Deschamps était devenu le nouveau capitaine de l’équipe de France. Malgré une grosse saison en Angleterre, l’attaquant n’est pas appelé par Aimé Jacquet avec les Bleus pour l'Euro 1996 et accuse Didier Deschamps de l’avoir écarté en le traitant de « porteur d’eau » dans le journal italien la Gazzetta dello Sport.

Cantona accuse Deschamps - Acte 2

En mai 2016, l’ex-enfant terrible du football s’en prend à nouveau à Didier Deschamps en l’accusant de racisme après la non-sélection de Benzema et de Hatem Ben Arfa pour l’Euro 2016. Fidèle à son franc-parler, Cantona a donné une interview au Guardian dans laquelle il sous-entend que les deux joueurs ont été écartés en raison de leurs origines. Le sélectionneur a riposté en portant plainte pour diffamation publique contre l’ancienne star du football anglais.

Anelka expulsé par Domenech

On se rappelle également de l’expulsion de Nicolas Anelka de l’équipe de France à la suite de ses propos injurieux envers Raymond Domenech à la mi-temps du match France-Mexique lors de la Coupe du monde Afrique du Sud le 17 juin 2010. Le sélectionneur avait demandé à l'attaquant de Chelsea d'arrêter de décrocher et la discussion aurait rapidement tourné au règlement de comptes. Refusant de faire des excuses publiques, le joueur avait été suspendu dix-huit matches par la commision de discipline de la FFF.

Anelka décline la convocation de santini

En novembre 2002, malgré une bonne saison à Manchester City, Nicolas Anelka n'est pas retenu par Jacques Santini pour disputer un match amical contre la Yougoslavie. Finalement, Sidney Govou se blesse et Anelka est appelé à la dernière minute par le sélectionneur. L'ancien joueur du Real Madrid refuse la convocation, jugeant que Santini ne lui avait pas donné sa chance au bon moment et qu'il ne voulait pas jouer les «bouche-trous».

Benzema paie ses erreurs avec Deschamps

Alors que sa dernière apparition en Bleu remonte au 8 octobre 2015, Karim Benzema entretient lui aussi une relation tumultueuse avec « DD ». Écarté de la liste des 23 depuis l'affaire de sextape, début juin 2015, le joueur n’a pas digéré le choix du sélectionneur. Et sans surprise, le Madrilène n'a pas été retenu par Deschamps pour le Mondial 2018.

 Kurzawa dénigre Deschamps

Lors d’une soirée dans un bar à chicha, Layvin Kurzawa a été filmé en train de dénigrer ouvertement le sélectionneur des Bleus avec des mots explicites. Victime de chantage, le joueur a rapidement alerté Didier Deschamps de l'existence de cette vidéo révélée au grand public en septembre 2017. On sait à quel point le sélectionneur peut être radical envers un joueur impliqué dans ce type d’affaire mais le latéral gauche de l’équipe de France n’a finalement pas été écarté.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles