Benoit Paire : «forcément un peu d'ambition»

Le nouveau look de Benoit Paire n'est pas passé inaperçu lors de son premier tour. Le nouveau look de Benoit Paire n'est pas passé inaperçu lors de son premier tour.[Dave Winter/Icon Sport]

Benoit Paire a parfaitement réussi son entrée dans le tournoi en éliminant l’Espagnol Roberto Carballes Baena (6-3, 6-7, 7-6, 6-1). Opposé à Kei Nishikori au prochain tour, il devrait d'abord passer entre les mains de sa coiffeuse.

Comment jugez-vous votre qualification pour le 2e tour ?

Ce n’est jamais simple de commencer un Roland-Garros. Mon niveau de jeu est plutôt bon sur ces dernières semaines, donc j'ai forcément un peu d’ambition. Je suis très content. Le niveau de jeu, la manière, ce n’est pas très important, ce qu’il faut, c’est gagner, s’en sortir sur les premiers tours. C’est ce que j’ai fait. Ce n’est finalement que du positif.

Surtout que vous n’avez pas usé trop d’énergie…

C’était important pour ne pas perdre trop d’énergie. À Roland-Garros, on sait très bien que c’est long, il y a des matchs en quatre sets, cinq sets et il vaut mieux les éviter en début de semaine. Ce sera un gros match contre Kei Nishikori au prochain tour. Pour l’instant, je vais surtout savourer cette victoire.

Comment allez-vous aborder ce 2e tour ?

On s’est joué pas mal de fois. Ce qui est surprenant, c’est que je le bats plutôt sur dur et lui sur terre. C’est un joueur qui prend la balle tôt. Moi, je suis en confiance, je me sens bien dans mes coups et dans mon tennis. Je m’attends à une grosse bataille. Je me sens bien, je n'ai pas de douleur. Il va falloir essayer de bien récupérer pour arriver à 100 % sur ce match, parce qu’il y a quelque chose à faire contre Nishikori. Il revient très bien, il a été blessé et il a fait une finale à Monte Carlo. Il rejoue très bien sur terre battue. Donc ça va être un gros match, un gros deuxième tour, il faut essayer de ne pas passer à côté.

Et concernant votre nouvelle coupe de cheveux.…

Les cheveux, il n’y a pas de problème. J’avais envie de changer un peu, de changer de tête, de passer à autre chose. La coiffure fait partie du style. C’est un peu compliqué à gérer quand je joue. Je suis passé du blanc, il y a trois jours, au jaune, au gris. Ma coiffeuse essaie en ce moment de m’arranger un peu tout ça. J’essaie de m’en sortir. Les cheveux sont démolis, ils sont complètement brûlés. J’ai le crâne en feu. Mais j’assume, c’est un choix. Et le plus important est d’arriver à jouer au tennis et c’est ce que je fais plutôt bien en ce moment.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles