Roland-Garros 2018 : Vainqueur en 2015 et finaliste en 2017, Stan Wawrinka chute d'entrée

Stan Wawrinka a été éliminé dès le 1er tour pour la première fois de sa carrière. Stan Wawrinka a été éliminé dès le 1er tour pour la première fois de sa carrière.[Dave Winter/Icon Sport]

Un petit tour et puis s’en va. Pour la troisième fois de sa carrière (2006, 2014), Stan Wawrinka, vainqueur de Roland-Garros en 2015 et finaliste l’année dernière, a chuté dès son entrée lice face à l’Espagnol Guillermo Garcia-Lopez en cinq sets (6-2, 3-6, 4-6, 7-6, 6-3).

Et ce n’est pas une grande surprise. Le Suisse avait débarqué sur la terre battue parisienne sans repères, avec seulement quatre victoires au compteur cette saison et un physique douteux. Opéré à deux reprises du genou gauche en août dernier, «Stanimal», retombé au 30e rang mondial, peine a recouvrer ses sensations et son retour sur le circuit se révèle être un long chemin de croix. Même les trois mois de repos qu’il s’est octroyé n’ont eu pas les effets escomptés.

Son genou gauche semble d’ailleurs toujours le faire souffrir. Il a ainsi fait appel au kiné au milieu du 1er set. Mais cela n’a pas suffi pour éviter une nouvelle déconvenue. Après la perte de la première manche, il est pourtant redevenu le joueur qui lui a permis de briller Porter d’Auteuil avec des coups bien sentis. Il a repris l’ascendant sur son adversaire et le match en main sans toutefois parvenir à boucler l’affaire malgré un break dans le 4e set. En grande partie à cause de ses innombrables fautes directes (72).

«C’est une grosse déception de perdre un match comme ça alors que j’étais proche, a-t-il confié après la rencontre. Mais cela faisait un an que je n’avais pas joué un match en cinq sets. Au quatrième, je commençais déjà à coincer un peu physiquement. Et il y a encore des choses que je n’ai pas pu faire à l'entraînement. Il y encore plein de choses qui me manquent tout simplement. Il faut l’accepter». Preuve que la route est encore longue pour espérer redevenir le n°3 mondial et le triple vainqueur de Grand Chelem qu’il a été, lui qui figurera au-delà de la 250e place mondiale à l'issue du tournoi.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles