Roland-Garros 2018 : le come-back réussi de Serena Williams

Serena Williams revient après avoir mis sa carrière entre parenthèse pendant un an et donné naissance à une petite fille. [CHRISTOPHE SIMON / AFP]

Très attendue, Serena Williams n’a pas manqué son retour à Roland-Garros en éliminant la Tchèque Kristyna Pliskova en deux sets (7-6, 6-4). Une qualification que n’a pas manqué de savourer l’Américaine, déterminée à aller loin dans le tournoi.

Car il ne faut pas trop se fier à sa place de 451e mondiale. Certes, elle est encore loin d’être redevenue la Serena Williams qui écrasait la circuit WTA, après avoir mis sa carrière entre parenthèse pendant un an et donné naissance à une petite fille en septembre. Mais, pour son come-back à Roland-Garros, où elle a triomphé à trois reprises, depuis sa finale perdue en 2016, l’Américaine a passé sans trop de difficultés le premier tour qui s’offrait à elle. «Ce n’était pas simple, mais je me suis entraînée dur pour être prête», a-t-elle déclaré, alors qu’elle n’avait joué que quatre matchs depuis son retour à la compétition, à Indian Wells, début mars.

La cadette des sœurs Williams, dont la tenue est loin d’avoir fait l’unanimité, s’est d’ailleurs montrée satisfaite de son niveau de jeu et du travail effectué pour arriver dans les meilleures dispositions dans la capitale. «J’ai bien travaillé ces dernières semaines. Je l’ai prouvé sur le court avec cette victoire. C’est forcément dur de revenir après ma grossesse, a-t-elle confié. Mais j’espère vraiment que mes prochains résultats vont prouver que j’ai bien travaillé.»

De là à espérer égaler le record de 24 titres du Grand Chelem de Margaret Court et rééditer l’exploit de la Belge Kim Clijsters, qui, de retour de son congé maternité, avait remporté l’US Open en 2009 ? «Je suis ici pour donner le meilleur de moi-même, je ne me mets pas de pression. Mais, je le répète, si je ne me sentais pas compétitive, je n'aurais pas participé au tournoi, a insisté Williams. Un nouveau défi est face à moi.» Le prochain est l’Australienne Ashleigh Barty (17e).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles