Miss America : les candidates ne seront plus jugées sur leur physique

Le concours de Miss America fait sa révolution. Sa présidente a annoncé ce mardi que les candidates ne seraient plus jugées sur des critères liés à l'apparence physique et que leur présentation en maillot sera supprimée. 

Gretchen Carlson, présidente du conseil d'administration de la Miss America Organization, a expliqué que l'évènement serait désormais une « compétition », et non plus un « concours de beauté ».

La présentation en maillot, qui comptait pour 10% de la note finale, va être remplacée par un échange avec le jury, tandis que le défilé en robe du soir, qui pesait 15% du total, deviendra une présentation des candidates dans la tenue de leur choix.

Lors de cette présentation, chaque participante évoquera les projets sociaux dans lesquels elle souhaiterait se lancer si elle était élue, selon un communiqué publié par la Miss America Organization.

L'édition 2019 de l'événement sera diffusée le 9 septembre par la chaîne américaine ABC, depuis Atlantic City (New Jersey).

Gretchen Carlson, figure de la lutte pour les droits des femmes

Nommée présidente de la Miss America Organization début janvier, la journaliste Gretchen Carlson est devenue l'une des grandes figures de la lutte pour les droits des femmes après avoir provoqué, en 2016, la démission du PDG de la chaîne Fox News, Roger Ailes, qu'elle accusait de harcèlement sexuel.

La désignation de Gretchen Carlson faisait suite à la démission forcée du PDG de la Miss America Organization, Sam Haskell.

Une enquête du site d'information Huffington Post avait révélé que le dirigeant avait envoyé plusieurs courriers électroniques visant notamment Mallory Hagan, lauréate en 2013, dans lesquels il se moquait de sa prise de poids et critiquait sa vie sexuelle, affirmant qu'elle était une femme facile.

« Beaucoup de jeunes femmes nous ont dit: nous aimerions participer au programme, mais nous ne voulons pas nous montrer en maillot et hauts talons », a expliqué Gretchen Carlson lors d'un entretien à ABC, diffusé mardi.

«Qui ne veut pas s'affirmer, apprendre à mener, payer pour ses études supérieures (l'organisation attribue plusieurs bourses scolaires chaque année) et montrer au monde la personne qu'elle est, au plus profond de son âme? », a interrogé la présidente.

«C'est ce que nous allons juger à partir de maintenant», a-t-elle dit au sujet de la cérémonie, qui approche les 100 ans (1921).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles