Coupe du monde 2018 : Les 23 Bleus vus par Pierre Ménès

La France possède l’équipe la plus jeune de la compétition. La France possède l’équipe la plus jeune de la compétition.[Aude Alcover/Icon Sport]

A deux jours du premier match des Bleus, les incertitudes sont beaucoup trop nombreuses. Hugo Lloris est en toute petite forme, les latéraux supposés titulaires ont l’air moins bons que les remplaçants et la charnière est tout sauf rassurante.

Au milieu, Didier Deschamps cherche toujours une vraie complémentarité qui fasse que son entrejeu ne se retrouve pas trop éloigné des attaquants. Et puis, devant, il est urgent de trouver une place épanouissante à Antoine Griezmann. Pourtant, elle a du potentiel cette équipe de France. Des moyens offensifs qui devraient faire peur à n’importe quel adversaire.

Mais ce n’est, hélas, pas encore le cas. L’avantage, c’est que les Bleus vont entamer idéalement le tournoi face à une Australie limitée. Une victoire «ferait taire les critiques», expression stupide et inutile qui tendrait à démontrer qu’une équipe ne joue que pour répondre à ses détracteurs. Toujours est-il que cette équipe peut prétendre aller jusqu’en demi-finale. A elle de s’en donner les moyens et à Deschamps de faire, enfin, les bons choix.

Hugo Lloris

Il est le capitaine de l’équipe, parce que son caractère est beaucoup plus affirmé que ses fades interviews peuvent le laisser croire. Pas vraiment à l’aise sur les derniers matchs, il doit sévèrement se reprendre pendant le tournoi. Parce que son statut est actuellement remis en cause.

Djibril Sidibé

Il a suffi que le Monégasque fasse un mauvais match, contre les Etats-Unis, pour que sa place soit remise en cause. Ses qualités de contre-attaquant sont énormes, même s’il doit progresser dans la finition et surtout ne pas oublier sa mission première : défendre. Reste à connaître l’état de son genou.

Benjamin Mendy

Didier Deschamps a pris un ris­que en sélectionnant le Citizen après huit mois d’absence. Ses matchs amicaux ont été plutôt rassurants, même s’il n’a pas 90 minutes dans les jambes. Son apport offensif est important, mais il faudra surveiller l’évolution de sa condition physique.

Raphaël Varane

Il doit se souvenir qu’il a remporté quatre Ligues des champions avec le Real et que cela lui donne des responsabilités en Bleu. Mais il est toujours aussi timide, comme s’il n’avait pas conscience de son niveau et de son expérience. Pour cette équipe, il doit être un guide et un chef. Et forcer sa nature.

Samuel Umtiti

Ses derniers matchs amicaux ont été assez inquiétants. Peu présent dans les duels, souvent mal placé, il doit se reprendre, sachant qu’il sera titulaire. Il a plutôt fait une bonne saison avec le Barça. On attend qu’il soit à ce niveau avec la sélection. S’il est à 100 %…

N'Golo Kanté

Un des chouchous du public parce qu’il court sans cesse, que son abattage est énorme, et que son sourire est exceptionnel. Sur les derniers matchs, il a eu pas mal de déchets dans la construction du jeu. L’équipe de France est toujours à la recherche du meilleur système au milieu. Mais il en fera partie, ça c’est sûr.

Paul Pogba

Il est la grande énigme de la sélection. Pas pour son potentiel, mais sur sa capacité à l’exprimer. On cherche toujours la meilleure zone pour qu’il donne sa pleine mesure. Pour l’instant, il a la confiance de Didier Deschamps, mais elle ne sera pas éternelle. Il a le potentiel d’une star. On attend qu’il le montre.

Blaise Matuidi

On connaît ses qualités : infatigable, capable de créer le surnombre sur le côté gauche. Mais on connaît aussi ses défauts : une technique parfois défaillante. Et le milieu bleu a besoin de liant avec ses attaquants.

Kylian Mbappé

On attend tout de lui et sûrement un peu trop. On oublie qu’il n’a que 19 ans et que c’est tout de même bien jeune pour avoir autant de responsabilités. Mais il a une telle maturité et une telle classe naturelle qu’il est capable de tout, à condition d’être un peu plus réaliste dans le dernier geste. Mais il doit lui aussi être mieux utilisé par Didier Deschamps. Encore un autre…

Antoine Griezmann

C’est le meilleur joueur de l’équipe de France, mais encore faudrait-il le mettre dans les meilleures conditions pour s’exprimer. Et certainement pas en meneur, comme contre les Etats-Unis en tout cas. Tout le monde rêve de le voir en pointe avec Kylian Mbappé, mais visiblement, Deschamps n’est pas aussi pressé. Contre les Américains, il a semblé malheureux sur le terrain. Il ne faudrait pas que ça dure.

Olivier Giroud

Malgré ses 31 buts en sélection, il est toujours aussi clivant. Certains lui reprochent l’absence de Karim Benzema, les plus réalistes soulignent son importance dans les premiers matchs et sa discrétion lorsque le niveau en face s’élève, ce qui est une évidence. Il faut espérer donc que sa blessure à l’arcade ne le prive pas du début du tournoi. Ça serait problématique.

Alphonse Areola

Il a progressé cette saison dans les buts du PSG, mais il semble encore un peu juste au plus haut niveau. Il est là pour s’entraîner et pour apprendre.

Steve Mandanda

Sa fin de saison a été pénible en raison de deux blessures à la cuisse. Éternel remplaçant de Lloris, l’écart entre les deux gardiens n’est pas immense.

Benjamin Pavard

Il est l’invité surprise. Mais dans les faits, chacune de ses apparitions en Bleu a été très convaincante. Certains voient même en lui plus qu’un remplaçant.

Lucas Hernandez

Il le dit lui-même. Il est un latéral assez défensif. C’est un joueur de caractère, ce qui manque assez souvent dans cette équipe. Il aura certainement un rôle à jouer.

Adil Rami

Il est le remplaçant de Raphaël Varane dans l’axe droit de la défense. C’est un bonbon dans le groupe et, dans une aussi longue compétition, c’est un cadeau.

Presnel Kimpembe

On devrait très peu voir le défenseur parisien en Russie et, compte tenu de la qualité de ses prestations, c’est quand même très décevant.

Steven Nzonzi

Il a été choisi par Deschamps, qui voulait un deuxième spécialiste du poste de sentinelle. Si on fait appel à lui, il devra montrer plus de personnalité.

Corentin Tolisso

Pour beaucoup, il mérite une place de titulaire. A la place de qui ? Il apporte de la densité et du jeu vers l’avant. Des qualités indispensables pour cette équipe de France.

Nabil Fekir

Il a marqué des points en matchs amicaux, même si Griezmann a une longueur d’avance. Mais Fekir en soutien d’une attaque Griezmann-Mbappé, ça fait saliver.

Ousmane Dembélé 

Il est brouillon, mais il va tellement vite. En début ou en cours de match, son apport peut être déterminant. Il a peu joué avec le Barça, mais il reste un joyau.

Florian Thauvin

Il mérite sa place dans les 23. Mais, vu la façon dont il est utilisé par Deschamps, il doit espérer que les Bleus remportent leurs deux premiers matchs pour se montrer.

Thomas Lemar

Son crédit a diminué avec sa fin de saison très moyenne à Monaco. Il pourrait être une solution judicieuse grâce à sa capacité à faire le liant entre le milieu et l’attaque.

Didier Deschamps

Il était le sélectionneur préféré des Français jusqu’à ce que Zinedine Zidane quitte le Real Madrid. Et depuis cet événement imprévu, cette ombre plane. Mais il n’y a pas que ça. Depuis un an, le jeu des Bleus est globalement mièvre et il reste encore trop de zones d’ombre. Bien sûr, il affiche sa confiance. Son palmarès plaide pour lui. Il a fait ses choix. Aujourd’hui, il ne subit pas trop de reproches. Qu’en sera-t-il si le Mondial se passe mal ? On attend plus de caractère de son équipe. Comme lui en avait sur le terrain.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles