Coupe du monde 2018 : des changements à prévoir chez les Bleus ?

Les Bleus vont entamer, ce lundi, la préparation de leur deuxième rencontre dans ce Mondial. [FRANCK FIFE / AFP]

Marche arrière toute ? Après la victoire poussive contre l’Australie (2-1) et la journée de dimanche basée sur la récupération, avec un match d’entraînement pour les remplaçants, les Bleus vont entamer, ce lundi, la préparation de leur deuxième rencontre dans ce Mondial.

Et pour affronter, jeudi, le Pérou, Didier Deschamps pourrait revoir sa copie, au regard de la piètre prestation livrée par ses joueurs pour leur entrée dans la compétition. Le sélectionneur tricolore avait fait le pari de l’audace, de la jeunesse et de la vitesse. Un pari à moitié perdu qui risque de l’inciter à revenir à du classique et davantage de maturité et d’expérience dans son onze de départ.

«J’ai bien conscience qu’on peut faire mieux et qu’on doit faire mieux. C’est insuffisant à ce qu’on doit attendre», a rappelé, dimanche, Deschamps dans Téléfoot. Relégués sur le banc au profit de Corentin Tolisso et Ousmane Dembélé, tous deux décevants, Blaise Matuidi et Olivier Giroud, crédités chacun d’une entrée en jeu convaincante et buteurs face aux U19 du Spartak Moscou (victoire 3- 2), devraient retrouver une place de titulaire à Ekaterinbourg. «Blaise est entré en montrant qu’il était professionnel, que c’est un leader. Il a apporté quelque chose. On a besoin de voir ça. C’est vraiment un exemple à suivre», a estimé Pogba.

De son côté, Giroud a été décisif sur le but victorieux. «Il est très important physiquement, a confié Lucas Hernandez, l’une des rares satisfactions. Quand il n’est pas là, on le sent.» Il faut espérer que leur retour permette à Hugo Lloris et ses coéquipiers de retrouver de la «coordination» et du «liant» en phases offensives qui leur ont fait défaut. Car si c’est passé de justesse contre les Socceroos, cela pourrait ne pas pardonner contre les Péruviens. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles