Coupe du monde 2018 : le Portugal et l’Espagne ont eu très chaud

Iniesta et ses coéquipiers ont eu très chaud face aux Marocains.[Sputnik / Icon Sport]

Quelle soirée ! Au terme de deux rencontres à couper le souffle, le Portugal et l’Espagne ont décroché, lundi, les deux billets pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. 

Mais la troisième et dernière journée de cette poule n’aura pas été de tout repos pour les champions d’Europe en titre et les champions du monde 2010. A commencer par les Espagnols, qui ont été accrochés par une impressionnante et fantastique équipe du Maroc (2-2). 

Déjà éliminés de la compétition après deux défaites, les Marocains d’Hervé Renard ont donné des sueurs froides aux hommes de Fernando Hierro en menant par deux fois au score. La «Seleccion» a dû son salut à un but dans le temps additionnel d’Aspas… validé grâce à l’assistance vidéo.

Espagne-Russie et Portugal-Uruguay

Dans le même temps, ce sont les Portugais qui ont été poussés dans leurs retranchements par les surprenants Iraniens (1-1). Après avoir ouvert le score par Quaresma, le Portugal a vu l’Iran égaliser par Ansarifard dans le temps additionnel.

Mais ce nul empêche la Seleçao de terminer en tête de la poule, qui finit deuxième. Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers affronteront donc en huitièmes de finale l’Uruguay, qui a terminé en tête du groupe A. L’Espagne, de son côté, sera mieux lotie, puisqu’elle sera opposée à l’étonnante Russie, qui s’est classée deu­xième de sa poule. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles