Coupe du monde 2018 : L’Espagne, le Portugal ou l’Iran qualifiés si…

L’Espagne et le Portugal occupent les deux premières places du groupe B avant la dernière journée et doivent se méfier de l’Iran.[Sputnik / Icon Sport]

Rien n’est encore joué dans le groupe B. Si le Maroc est d’ores et déjà éliminé avant même les derniers matchs, ce lundi 25 juin, tout reste à faire entre l’Espagne, le Portugal ou l’Iran aussi bien pour la qualification que pour la première place.

L’Espagne qualifiée si…

L’Espagne occupe la tête du groupe B, à égalité avec le Portugal (4 points). Et la Roja a besoin d’une victoire ou d’un match nul contre le Maroc pour atteindre les 8es de finale. Un revers pourrait tout de même permettre aux Espagnols de se qualifier, à condition que, dans le même temps, le Portugal s’incline plus sévèrement face à l’Iran. Mais une défaite peut également leur être fatale. Un revers par au moins deux buts d’écart conjugué à un match nul entre les Iraniens et les Portugais serait synonyme d’élimination. Tout comme une défaite plus lourde que le Portugal, si l’Iran venait à battre les Champions d’Europe en titre.

Le Portugal qualifié si…

Deuxième du groupe B, le Portugal validera sa qualification pour les 8es de finale s’il bat l’Iran ou fait match nul face à la «Team Melli». Une défaite ne condamnerait pas forcément Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers, si l’Espagne venait à être battue plus lourdement par le Maroc. Mais un revers assorti d’un nul ou d’une victoire de la Roja mettrait un terme à l’aventure des Portugais en Russie.

L’Iran qualifié si…

Tout est encore pour l’Iran. A la 3e place du groupe B (3 points), la «Team Melli» conserve une chance de rallier les 8es de finale de la Coupe du monde pour la première fois de son histoire. Et l’équation est simple. Une victoire contre le Portugal propulserait directement les Iraniens au prochain tour. Un nul pourrait également leur suffire si l’Espagne venait à s’incliner par au moins deux buts d’écart. L’Iran peut même espérer finir en tête s’il bat le Portugal et que l’Espagne ne s’impose pas contre le Maroc.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles