Coupe du monde : la terrible chute de la Mannschaft, par Pierre Ménès

La faillite offensive des Allemands a été totale dans cette Coupe du monde. La faillite offensive des Allemands a été totale dans cette Coupe du monde.[Firo / Icon Sport]

Il y a donc une malédiction qui frappe les Champions du monde en titre. Bon, une fois qu’on a dit ça, il convient tout de même de se pencher un peu plus sur ce désastre allemand.

Désastre plus ou moins annoncé après la sévère et logique défaite contre le Mexique en ouverture de cette Coupe du monde (0-1) et le succès miraculeux contre la Suède (2-1). Et alors qu’elle avait besoin d’une victoire pour se qualifier pour les huitièmes de finale, la Mannschaft a sombré contre la Corée du Sud (0-2), qui n’avait pourtant que son honneur à lui opposer. Mais avoir la possession du ballon 75% du temps pour se créer si peu d’occasions dangereuses est totalement anormal.

Joachim Löw avait choisi de se priver de Leroy Sané pour ce Mondial et, même si c’est facile à dire aujourd’hui, c’est quand même une erreur colossale. Avec des attaquants si jeunes et pas de vrai spécialiste au poste d’avant-centre, la faillite offensive a été totale. Mais ce n’est pas la seule. Manuel Neuer était clairement trop court, après une saison sans jouer. Toni Kroos, malgré son coup-franc exceptionnel, contre les Suédois, a raté sa Coupe du monde. Sami Khedira était cuit, tout comme Thomas Müller. Et on ne parle pas de Mesut Özil, qui est carrément un fantôme.

Après cet échec cuisant, l’Allemagne va devoir reconstruire. Joachim Löw a été prolongé jusqu’en 2220. Sera-t-il tout de même conservé ? Rien n’est moins sûr. Maintenant je reste un peu choqué par les hurlements de joie collective que cette élimination a pu provoquer. Cette équipe a raté son Mondial. En France, on est bien placé pour savoir que ça peut arriver.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles