Les 10 choses à retenir de la phase de groupes de la Coupe du monde

La France affrontera l'Argentine en huitièmes de finale le samedi 30 juin à 16 heures. [©Kirill KUDRYAVTSEV / AFP]

Moments forts, grandes déceptions, nouveautés … A la veille du coup d’envoi des huitièmes de finale, voici les 10 choses à retenir de la phase de groupes de la Coupe du monde en Russie.

L'élimination de l’Allemagne

C’est l’une des plus grandes surprises de cette Coupe du monde. Tenante du titre, l’Allemagne a été éliminée de la compétition par la Corée du Sud (0-2). L’équipe emmenée par Joachim Löw a cédé sur deux buts dans le temps additionnel de la rencontre (90e+2, 90e+6), conjugué à la victoire de la Suède sur le Mexique dans le même temps (0-3). C’est la première fois de son histoire que La Mannschaft est éliminée en phase de poule et termine ce Mondial dernière de sa poule.

L’apparition du fair-play

Malgré une défaite contre la Pologne (1-0), le Japon s’est qualifié pour les huitième de finale devant le Sénégal au nombre de cartons jaunes. A égalité parfaite, au goal average et au nombre de buts inscrits, les deux équipes ont été départagées par le nouveau règlement de la FIFA : le fair-play. Les sénégalais ont écopé de six cartons jaunes lors des matches de poule alors que Les Blue Samouraïs n’ont été avertis qu’à quatre reprises.  

Aucun pays africain pour les huitièmes

Pour la première fois depuis 1982, le continent africain n’aura aucun représentant pour les huitièmes de finale d'une Coupe du monde. L’Égypte, le Maroc, le Nigeria, la Tunisie et le Sénégal ont tous été éliminés dès la phase de groupes.

Au total, ils n’ont remporté que trois de leurs quinze matches grâce au Sénégal, au Nigeria et à la Tunisie. L’Amérique du sud, quant à elle, place quatre de ces cinq représentants en huitième de Finale. Éliminé par la France (1-0), le Pérou est le seul pays à manquer à l’appel.

Un record de penalties et de buts CSC  

C’est un record. Avec l’instauration de l’arbitrage vidéo, vingt-quatre penalties ont été accordés depuis le début de la compétition alors que le précédent record était de dix-huit. Le dernier est celui marqué par l’attaquant Victor Mose lors de la rencontre Argentine-Nigeria. Le nombre de buts contre son camp est lui aussi devenu record puisque pas moins de neuf buts ont été inscrits en Russie. Le précédent record était de six buts lors du Mondial 1998 en France.  Le Tunisien Yassine Meriah est devenu le 50ème joueur de l’histoire de la Coupe du monde à marquer contre son camp face au Panama.

La malédiction des gardiens pour la Tunisie

Privé de son gardien Mouez Hassen face à l’Angleterre à cause d’une blessure à l’épaule, la Tunisie appelle Farouk Ben Mustapha dans les cages. Malheureusement, ce dernier s’est également fait mal lors d’un entrainement et n’a pas pu disputer le match contre le Panama. Heureusement pour Les Aigles de Carthage, le troisième gardien Aymen Mathlouthi ne s’est pas blessé.

Toutes les nations ont marqué au moins 2 buts

Toutes les équipes ayant disputées ce Mondial ont marqué non pas un, mais deux buts. Grâce au deuxième but du Panama, marqué contre son camp par le tunisien Yassine Meriah, et celui du polonais Bednarek face au Japon, la Coupe du monde 2018 devient la première durant laquelle toutes les équipes ont marqué au moins deux buts.

Le match Espagne-Portugal 

Deux jours après le début de la compétition, l’Espagne et le Portugal ont offert au monde entier un match haut en couleur et en intensité. Au total, six buts ont été marqués. Cristiano Ronaldo a été l’auteur d’un triplé dont un coup franc de génie qui a offert une égalisation à La Seleção. Du côté de La Roja, on se souviendra de la superbe demi-volée du droit de Nacho. Cette rencontre, qui s’est terminée 3-3, a donné le coup d’envoi symbolique de cette Coupe du monde. 

le seul 0-0 du premier tour

Une rencontre soporifique. Ne parvenant pas à trouver la faille dans la défense danoise, les Français ont réalisé un match sans éclat. Peut-être le plus terne depuis le début de la compétition. Déjà qualifiées pour les huitièmes, les deux équipes se sont neutralisées sur un score nul sans aucune prise de risque. D’ailleurs, les supporters n’ont pas caché leur mécontentement en sifflant les 22 joueurs à la fin du match.

Le but de Coutinho face à la Suisse

Il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour en prendre plein les yeux. Pour son entrée en lice, La Seleção de Neymar a ouvert le score face à la Suisse avec un sublime but du barcelonais Philippe Coutinho à la 20e minute. Après avoir récupéré le ballon sur le côté gauche à 20 mètres du but, Coutinho vient trouver la lucarne de Sommer avec une frappe délicieusement enveloppée. A l’issue de cette rencontre, le Brésil a finalement concédé un Nul face à La Nati. 

La transe de Maradona contre le Nigeria

C'est l'image qui aura suscité le plus de commentaires sur les réseaux sociaux. Après le but de Messi contre le Nigeria, Maradona est littéralement entré en transe. Les bras en croix et les yeux révulsés, l'auteur de « la main de dieu » a semblé en contact avec les divinités. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles