Enfin la prime au jeu en quarts ?, par Pierre Ménès

Le match entre la Colombie et l’Angleterre a été l’un des pires de ce Mondial. Le match entre la Colombie et l’Angleterre a été l’un des pires de ce Mondial.[Anthony Dibon/Icon Sport]

S’il fallait définir ces huitièmes de finale, c’était un peu deux salles, deux ambiances. D’un côté, il y a eu des rencontres emballantes et riches en buts, puis de l’autre côté, un triste spectacle avec des matchs cadenassés qui ont accouché d’innommables purges.

Ces rencontres ennuyeuses à souhait confirment qu’il y a une vraie prime à la défense et au bloc bas dans cette Coupe du monde. Mais également que les petites nations sont bien mieux préparées et disciplinées, et dotées d’un niveau tactique qu’elles n’avaient pas lors des précédentes éditions. Et tant pis pour le contenu, certains entraîneurs préférant se targuer de s’être qualifiés et se baser uniquement sur le résultat.

Evidemment cela demandera confirmation, demain, contre l’Uruguay, mais il est important de rappeler que l’équipe de France a montré bien plus de qualités que lors du premier tour quand elle a été menée par l’Argentine et qu’elle s’est enfin décidée à jouer au football. Comme quoi ça peut aussi aider… A la différence, la Croatie, étincelante dans les trois matchs, n’a pas joué face au Danemark. Comme l’Angleterre et la Colombie. Ce match entre les deux pays faisait saliver, mais, à l’arrivée, c’est peut-être l’un des pires de ce Mondial. Avec Harry Kane, Dele Alli ou encore Raheem Sterling, les Anglais avaient les moyens de proposer autre chose.

C’est pour cette raison que le Brésil est très nettement au-dessus de tout le monde, de par sa propension à avoir quasiment toujours proposé du jeu depuis le début de la compétition. Et quand on regarde le tableau, les deux quarts de finale entre la France et l’Uruguay puis le Brésil et la Belgique ont une tout autre allure que les deux pansements (Russie-Croatie, Suède-Angleterre) en perspective du lendemain. Et il faut espérer pour le football que le futur champion du monde se trouve parmi ces quatre nations. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles