Après son but contre son camp, Fernandinho victime d'insultes racistes

Pour avoir marqué un but contre son camp contre la Belgique, Fernandinho a été traité de « singe » sur les réseaux sociaux[MANAN VATSYAYANA / AFP]

Le milieu de terrain a été le héros malheureux du quart de finale entre le Brésil et la Belgique. Il a trompé son propre gardien, permettant aux Diables rouges de se qualifier en demi-finale. 

Ce n'est que du sport mais certains supporters ne semblent pas toujours l'entendre de cette oreille. Vendredi, sur un corner de la Belgique, Fernandinho a inscrit un but contre son camp, dès la 13e minute de jeu.

Parfaitement lancés dans ce match, les Belges en ont même profité pour doubler la mise à la demi-heure de jeu, par Kévin de Bruyne. Le Brésil, de son côté, a réduit le score mais n'est jamais parvenu à égaliser et a donc quitté la compétition en quarts de finale. 

Des menaces de mort

Une élimination cruelle pour une nation considérée comme favorite dans cette Coupe du Monde. Et certains internautes s'en sont pris à Fernandinho, responsable, selon eux, de cette défaite.

Des insultes racistes ont été proférées à l'encontre du joueur de Manchester City. Il a notamment été traité de «singe» sur les réseaux sociaux. D'autres l'ont menacé de mort après ce but marqué dans son propre but. 

La famille du joueur a également été prise à partie. Sa mère a notamment dû fermer son compte Instagram suite à la multiplication des commentaires offensants à son égard.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles