Chris Froome encore sifflé au départ du Tour de France

Chris Froome a de nouveau été sifflé pour le départ de la première étape du Tour de France. [CRÉDITMARCO BERTORELLO / AFP]

Le quadruple vainqueur du Tour de France a de nouveau été sifflé au départ de la première étape. Le Britannique avait subi un contrôle antidopage anormal en septembre 2017. 

Récent vainqueur du Tour d'Italie, Christopher Froome vit un début de Tour de France compliqué. Non pas sur le plan sportif mais bien au niveau de ses interactions avec le public. Hué lors de la présentation des équipes, jeudi 5 juillet, il a encore été sifflé par les spectateurs présents au départ de la première étape, courue entre Noirmoutier-en-l'Ile et Fontenay-le-Comte. 



Lors de la Vuelta qu'il a remporté en septembre 2017, Chris Froome avait fait l'objet d'un résultat anormal lors d'un contrôle antidopage. Le taux de salbutamol, un produit destiné à traiter l'asthme, retrouvé dans son urine dépassait le seuil autorisé.

Lundi 2 juillet, soit cinq jours avant le départ de la Grande Boucle, l'Union cycliste internationale (UCI) a annoncé le classement de cette affaire. Blanchi, le Britannique a donc pu prendre le départ.

Ce qui ne semble pas être du gout des spectateurs amassés sur le bord des routes. Une hostilité qui inquiète les organisateurs. Christian Prudhomme, le directeur de l'épreuve, souhaite que le public reste « correct » avec le quadruple vainqueur du Tour, a-t-il expliqué sur Europe 1. 

Les premières étapes de montagne, où le public est nombreux et réputé pour être « chaud » ne devraient pas forcément être une partie de plaisir pour Chris Froome. Lors du dernier Giro, des spectateurs l'avaient poursuivi avec une ventoline. On peut imaginer des provocations similaires dans les Alpes ou les Pyrénées...

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles