Une demi-finale de rêve, par Pierre Ménès

L'équipe de France a prouvé qu'elle pouvait être efficace avec ou sans la possession du ballon. L'équipe de France a prouvé qu'elle pouvait être efficace avec ou sans la possession du ballon.[Anthony Dibon/Icon Sport]

Les Bleus et les Diables Rouges vont se retrouver, ce mardi soir, pour un événement extraordinaire : une demi-finale de Coupe du monde. Entre voisins, presque entre copains. Thomas Meunier, même s’il sera suspendu, et Kylian Mbappé. N’Golo Kanté et Eden Hazard. Benjamin Mendy et Kevin De Bruyne. Romelu Lukaku et Paul Pogba. Et tant d’autres…

Pourtant, l’heure ne sera pas aux papouilles, ni aux joyeuses retrouvailles. L’heure est trop importante. La place est trop belle. La Belgique parlons-en. Miraculée contre le Japon, après avoir été menée 0-2, grâce à un judicieux changement tactique de Roberto Martinez, Hazard et ses copains ont réussi l’exploit de sortir le grand favori du tournoi, le Brésil.

Durant ce quart de finale, les Belges ont su faire preuve d’un grand réalisme, d’un art consommé du contre et d’une grande rigueur défensive. Après il ne faut pas oublier que les Diables Rouges ont mené 2-0 en tirant une seule fois au but, que Thibaut Courtois a été exceptionnel dans les buts et les Brésiliens tellement maladroits. Il n’a pas été le seul. De Bruyne, trop bas en début de tournoi, a retrouvé son influence en se repositionnant derrière Lukaku, et Hazard a réussi un match exceptionnel face aux Brésiliens par la qualité de ses dribbles et son aptitude à garder le ballon en fin de match.

Bref, la Belgique sera un adversaire coriace, très fort en contre, probablement la meilleure équipe de ce Mondial dans ce domaine, et certainement plus expérimentée que les Bleus. Ça fait en effet un moment qu’on attend ces Diables Rouges avec leur génération jugée exceptionnelle depuis pas mal d’années déjà. Mais jusqu’ici la Belgique avait raté ses grands rendez-vous. Là, ils sont avec une vraie chance d’être Champion du monde. A eux de ne pas la laisser passer et de ne pas tomber dans le piège après avoir sorti le Brésil.

Mais Roberto Martinez va devoir trouver une solution pour pallier la suspension de Thomas Meunier. Plusieurs options s’offrent à l’Espagnol : décaler Toby Alderweireld sur le côté droit et faire entrer Thomas Vermaelen, solution très défensive, ou mettre Nacer Chadli à la place de Meunier comme milieu droit. Autre choix à faire, incorporer Yannick Ferreira Carrasco dans la zone de Mbappé pour contrer la vitesse du Français. Risqué…

Deschamps a enfin trouvé son équipe

Et puis, on ne peut pas parler de la Belgique sans parler de Thierry Henry. Deuxième adjoint de Martinez, il a transformé le frustre Lukaku en le faisant énormément progresser dans ses déplacements. Il a sûrement apporté de l’exigence à Hazard. Henry connaît si bien le football et, évidemment, les Bleus mieux que quiconque, et j’imagine que sa situation sera particulièrement inconfortable durant le match. Et qu’une partie de lui sera heureuse et malheureuse à la fin de la rencontre. Après, on pourra toujours se demander par quel «miracle» le foot français a pu passer à ce point à côté d’un homme aussi compétent et passionné. Un mystère.

Mais il est un peu tard pour avoir des regrets et le staff des Bleus est de grande qualité également. A commencer par Didier Deschamps que j’ai pas mal égratigné avant le début du Mondial. Je lui reprochais une absence d’équipe type et de projet de jeu. Depuis les matchs à élimination directe, «DD» a enfin trouvé son équipe puisque c’était la même contre l’Argentine et l’Uruguay, avec Corentin Tolisso à la place de Blaise Matuidi pour le quart de finale. L’ancien parisien devrait retrouver logiquement sa place face aux Belges.

Mais avec la même équipe, la France a montré qu’elle pouvait marquer des buts contre l’Argentine sans avoir la possession du ballon et la reprendre contre l’Uruguay sans perdre son efficacité. Et ça, c’est évidemment à mettre au crédit du sélectionneur. Parce qu’il faut être juste. Si les Bleus s’étaient plantés, Deschamps aurait pris cher. S’ils sont aujourd’hui en demie, c’est donc aussi grâce à lui. Même si on n’est pas obligés d’être d’accord avec tout.

Il faut aussi reconnaître que cette demi-finale entre la France et la Belgique est bien plus alléchante que celle entre la Croatie et l’Angleterre. Les dernières prestations des hommes de Luka Modric et Harry Kane n’ont guère été flamboyantes. On ne peut pas en dire autant de ce France-Belgique qui fait envie à tout le monde. En espérant un grand match et une jolie fin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles