Le 11 des révélations de la Coupe du monde

Le latéral droit français Benjamin Pavard est passé du statut d'inconnu à celui de valeur sûre. [© FRANCK FIFE / AFP]

Si de grandes stars ont été en difficulté lors de cette Coupe du monde, plusieurs jeunes (et moins jeunes) en ont profité pour tirer leur épingle du jeu et se révéler aux yeux du monde entier.

11_mondial.jpg

Gardien : Pickford

Sans conteste, Jordan Pickford s'est imposé, à 24 ans, comme l'un des meilleurs gardiens du tournoi. Celui qui a été sélectionné avec l'Angleterre pour la première fois en novembre... 2017 a réalisé nombre de parades décisives. Il a notamment arrêté le dernier tir au but colombien en huitième de finale, puis a été désigné homme du match face à la Suède en quart. Mais il n'a rien pu faire sur les deux buts croates.

Défenseurs : Mina-Maguire-Pavard

Yerry Mina, l'athlétique défenseur central colombien de 23 ans, s'est illustré de l'autre côté du terrain. Il a en effet inscrit trois buts de la tête sur corner dans cette compétition, dont celui, en phase de groupe, de la qualification face au Sénégal (1-0), puis celui de l'égalisation face à l'Angleterre (1-1) en huitième de finale. En instance de départ de son club, le FC Barcelone, nul doute que Mina trouvera preneur cet été.

Il y a encore deux ans, Harry Maguire jouait en deuxième division anglaise, à Hull City. Mais à 25 ans, ce beau bébé (1,94 m pour 100 kg) s'est solidement installé dans la défense à trois de l'Angleterre. Costaud dans les duels, il s'est même payé le luxe d'inscrire son premier but international, de la tête, face à la Suède, en quart de finale.

Même s'il a été formé à Lille, Benjamin Pavard était inconnu en France avant d'être appelé pour la première fois par Didier Deschamps en novembre dernier. Désormais, à 22 ans, ses bouclettes, sa rigueur défensive et sa «frappe de ba***ard» (selon la chanson qui lui est dédiée) sont très appréciés des supporters tricolores. Il a d'ores et déjà signé au Bayern Munich, pour la saison 2019.

Milieu : Hernandez-Golovin-Bentancur-Trippier

Positionné en latéral gauche chez les Bleus alors qu'il est plutôt défenseur central de formation, Lucas Hernandez, 22 ans, s'est révélé être un joueur très complet. Redoutable défenseur et contre-attaquant doué, le joueur de l'Atletico Madrid en a fait voir de toutes les couleurs à ses adversaires directs. Avec une grinta digne de son entraîneur, Diego Simeone.

Aleksandr Golovin a été la principale caution technique de la Russie. Avec un but et deux passes décisives, le milieu offensif de 22 ans a largement participé au bon cours de la Sbornaïa. Aujourd'hui au CSKA Moscou, Golovin est courtisé par de nombreuses grandes écuries européennes.

A 21 ans, Rodrigo Bentancur s'est déjà imposé dans l'entrejeu de l'Uruguay. Technique, agressif et endurant, il est l'archétype du milieu moderne. Mais face à l'énorme concurrence dans son club de la Juventus Turin, Bentancur pourrait être contraint à l'exil afin de grapiller plus de temps de jeu et franchir un pallier.

Il a mis Serge Aurier sur le banc en fin de saison à Tottenham. Et en équipe nationale, Kieran Trippier n'a pas laissé beaucoup plus de miettes à ses concurrents. S'il éclot tardivement (27 ans), le latéral droit anglais a ébloui les observateurs du Mondial. Son pied droit de velours lui a en effet permis d'inscrire un but, de délivrer une passe décisive et surtout de distiller un nombre incalculable de centres dangereux.

Attaquants : Cheryshev-Rebic-Lozano

Il n'est entré qu'en cours de jeu lors du premier match de la Russie, face à l'Arabie Saoudite. Ce qui n'a pas empêché Denis Cheryshev d'inscrire un doublé. Il a ensuite rajouté deux autres réalisations pendant le tournoi, ce qui en fait – pour l'instant – le troisième meilleur buteur. Mais à 27 ans, l'ailier russe n'a plus de temps à perdre. Formé au Real Madrid, il peine depuis à s'imposer, que ce soit à Séville, Valence ou actuellement à Villareal.

Ante Rebic, s'il n'est pas le plus connu des joueurs croates, n'est pas étranger au bon parcours de la sélection au damier. Par sa technique, sa fougue et son volume de jeu, l'attaquant de 24 ans est en effet un danger permanent pour les défenses adverses. Actuellement à l'Eintracht Francfort, il serait dans le viseur du Bayern Munich.

A 22 ans, Hirving Lozano a fait figure de facteur X du Mexique. Sil ne termine la compétition qu'avec «seulement» un but et une passe décisive au compteur, l'ailier virevoltant n'a cessé de percuter et de déstabiliser ses opposants. Après avoir inscrit 19 buts cette année avec son club du PSV Eindhoven, celui qui est surnommé «Chucky» (pour avoir essayé d'effrayer ses coéquipiers lorsqu'il avait 12 ans) est courtisé par les plus grands clubs européens, comme Manchester United et le FC Barcelone.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles