Les 7 révélations de la Coupe du monde qui pourraient changer de club

Le milieu de terrain russe Aleksandr Golovin ne manque pas de courtisans cet été. [Patrik STOLLARZ / AFP]

Certains joueurs peu exposés médiatiquement au quotidien ont profité de la Coupe du monde en Russie pour se mettre en valeur et attirer l’œil de nombreux clubs européens.

Si le marché des transferts a démarré au ralenti, en raison notamment du fait que la plupart des meilleurs joueurs mondiaux étaient concentrés sur la compétition en Russie, le marché devrait maintenant s’accélérer, et ceux qui ont brillé durant la Coupe du monde sont au centre des attentions.

Aleksandr Golovin – Russie

Aleksander Golovin a rayonné durant l’ensemble de la compétition. Acteur principal du remarquable parcours de la sélection russe, le milieu de terrain du CSKA Moscou est l’objet de convoitise de nombreux clubs européens.

Outre l’AS Monaco, dont le propriétaire russe Dmitri Rybolovlev assure avoir fait une offre «plus que généreuse» pour Golovin, la Juventus de Turin mais aussi de nombreux clubs anglais se sont penchés sur le dossier. L’Équipe annonce ainsi notamment que Chelsea et Arsenal sont également sur les rangs pour s’attacher les services du milieu de terrain. Avis aux clubs intéressés, son club en attendrait 35 millions d’euros.

Hirving Lozano – Mexique

L’ailier mexicain du PSV Eindhoven, buteur remarqué et homme du match face à l’Allemagne, a marqué les esprits en Russie. Si la sélection mexicaine a chuté en huitièmes de finale, face au Brésil de Neymar, les prestations d’Hirving Lozano ont conforté les nombreux clubs qui se penchaient déjà sur son cas avant la compétition. Dans une interview accordée à ESPN avant la Coupe du monde, son père reconnaissait notamment que le FC Barcelone s’intéressait à lui. Dans la foulée, Marca évoquait un intérêt du Real Madrid, et de la Juventus.

Des intérêts à l’époque assez vagues, les plus grands clubs surveillent généralement un très grand nombre de jeunes joueurs appelés à un avenir brillant. Mais la compétition réussie de Lozano a changé la donne, et de nombreux clubs entendent passer à la vitesse supérieure. C’est notamment le cas d’Everton, qui a récemment recruté le directeur sportif du PSV Eindhoven et espère profiter de sa présence pour attirer le jeune mexicain. Plusieurs sources européennes mentionnent également des intérêts venus d’Allemagne (Borussia Dortmund), d’Angleterre (Arsenal, Tottenham), voir même de France, où l’AS Monaco (une nouvelle fois) le suivrait de près.

Yerry Mina – Colombie

Il est probablement le joueur dont la côte a le plus évolué depuis le début de la compétition. Recruté par le FC Barcelone le 11 janvier 2018 contre un peu plus de 10 millions d’euros, le défenseur central colombien n’a quasiment pas joué avec le club catalan. Six petits bouts de matchs en tout et pour tout et un rendement jugé décevant, avaient à l’époque suffit à faire baisser la côte d’un joueur que les rumeurs, avant la Coupe du monde en Russie, donnaient déjà sur le départ. Cinq matchs, trois buts (tous de la tête, sur coups de pied arrêtés), et de belles prestations ont tout changé pour Mina.

Les prétendants sont désormais très nombreux, et le FC Barcelone semble se poser la question de le conserver, de le prêter, ou de s’en séparer définitivement. Outre le club turc du Fenerbahçe, des clubs anglais s’intéressent au jeune joueur (23 ans), notamment West Ham et Everton, qui aurait même fait une offre concrète au club catalan. Plus récemment, le quotidien espagnol Sport annonçait que l’Olympique Lyonnais était également sur le dossier.

Juan Fernando Quintero – Colombie

Juan Fernando Quintero, annoncé depuis des années comme le plus grand espoir du football colombien, va-t-il enfin passer à l’échelon supérieur ? Alors que son début de carrière était jugé très décevant par les observateurs, au regard des attentes placées en lui, Quintero a enchanté les supporters colombiens durant la Coupe du monde en Russie.

Prêté au Stade rennais par le FC Porto lors de la saison 2015-2016, le milieu de terrain offensif s’était un peu perdu depuis, au fil des prêts à l’Independiente Medellin puis à River Plate. Insuffisant toutefois pour décourager ses prétendants, aux premiers rangs desquels figurent Tottenham et son entraineur, l’Argentin Mauricio Pochettino, qui pourraient rapidement formuler une offre pour Quintero.

Ante Rebic – Croatie

L’attaquant est l’un des grands artisans de la superbe épopée croate lors de cette Coupe du monde. Le joueur, qui évolue à l’Eintracht Francfort depuis deux ans est de plus en plus cité par les différents médias sportifs allemands. Titulaire indiscutable avec la sélection croate tout au long de la compétition, Ante Rebic rêve du Bayern Munich. Un rêve qui pourrait prendre de la consistance en raison de la nomination de son compatriote et ancien entraineur à Francfort, Niko Kovac, sur le banc du club bavarois. Toutefois, selon certaines sources, Kovac se serait engagé auprès de ses anciens dirigeants à ne pas leur prendre de joueurs pour ne pas mettre le club en difficulté.

Si le Bayern Munich passe son tour, nul doute que l’Eintracht Francfort devrait recevoir de nombreuses offres de clubs européens. La presse anglaise évoque ainsi notamment un intérêt de Manchester United.

Kasper Schmeichel – Danemark

Le gardien de but danois, digne fils de son père, a lui aussi marqué les esprits lors de la compétition. Élu homme du match face à la Croatie en huitièmes de finale, malgré la défaite, Kasper Schmeichel avait réalisé une prestation remarquable, multipliant les arrêts de grande classe et repoussant même un pénalty de Luka Modric en prolongations. Titulaire indiscutable à Leicester City, le gardien danois a vu ces dernières année le club être dépouillé de certains de ses meilleurs joueurs (Ngolo Kanté, Danny Drinkwater, Ryad Mahrez).

Cet été pourrait lui offrir l’opportunité d’enfin passer à l’échelon supérieur en signant dans un club de plus haut standing. Bien que le marché des transferts des gardiens soit très spécifique, plusieurs clubs pourraient rechercher un dernier rempart solide et expérimenté comme lui. C’est notamment le cas de Liverpool, dont le gardien actuel Loris Karius n’offre pas assez de garanties, ou de la Roma, si le club italien vend son gardien brésilien, Alisson Becker.

Cho Hyun-woo – Corée du Sud

Le gardien de la Corée du Sud, considéré comme l’un des meilleurs de la compétition, notamment en raison de sa superbe prestation face à l’Allemagne (il a été élu homme du match) pourrait également être tenté par une aventure en Europe. Formé au Daegu FC, il n’a connu que ce club tout au long de sa carrière, mais le niveau qu’il a affiché lors des matchs de poule (la Corée du Sud a fini troisième, derrière la Suède et le Mexique) pourrait donner envie à des écuries européennes en recherche d’un gardien de but de tenter le coup.

Là encore, des clubs anglais sont cités, mais pour beaucoup d’observateurs, Cho Hyun-woo pourrait terminer la saison de K-League (le championnat coréen ne se termine qu’en novembre), et ainsi tenter l’aventure européenne seulement en 2019.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles