Coupe du monde 2018 : le gardien anglais avait des antisèches pour les tirs au but

Jordan Pickford, auteur d'un arrêt décisif lors des tirs au but face à la Colombie, a permis à son équipe de briser 20 ans de malédiction aux tirs au but.[Juan Mabromata / AFP]

L'entraîneur des gardiens de la sélection anglaise a avoué, cette semaine, que le gardien Jordan Pickford disposait bien d'une antisèche lors de la séance de tirs au but face à la Colombie, lors des huitièmes de finale de la Coupe du monde.

Les déclarations de Martyn Margetson à la BBC viennent ainsi confirmer les rumeurs qui circulaient durant la compétition.

Pour savoir où avaient l'habitude de tirer les joueurs colombiens, il suffiisait à Jordan Pickford de lire sur une gourde. «Après les 120 minutes, on a changé les gourdes», a expliqué l'entraîneur des gardiens des Three Lions. «Il regardait qui tirait le penalty et se fiait ensuite à ce qui était écrit dessus. Par exemple, Carlos Bacca a tendance à tirer au centre.»

«Cela lui a sûrement donné un avantage psychologique», affirme Martyn Margetson. Jordan Pickford avait, effectivement, été l'auteur d'un arrêt décisif lors de la séance de tirs au but face à la Colombie.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles