Le groupe M6 va vendre les Girondins de Bordeaux à un fonds américain

Le patron du groupe M6, Nicolas de Tavernost (à droite), en compagnie du président des Girondins de Bordeaux, Stephane Martin.[NICOLAS TUCAT / AFP]

Le groupe M6, propriétaire des Girondins de Bordeaux (Ligue 1) depuis 1999, a annoncé vendredi être entré «en négociations exclusives» avec le fonds d'investissement américain General American Capital Partners (GAPC) pour la cession du club.

Par voie de communiqué, M6 a annoncé que cette vente à GAPC, «qui propose un projet sportif ambitieux et une stratégie d’investissement sur le long terme», est «la meilleure option pour maintenir la position du club et faire progresser à terme ses résultats».

Le groupe précise toutefois que la vente «reste suspendue à la finalisation des négociations» ainsi qu’à «l'approbation par le Conseil de Bordeaux métropole» sur les garanties concernant le loyer du stade de Matmut Atlantique à la collectivité Bordeaux Métropole, qui s’élève à 3,85 millions d'euros par an jusqu'en 2045.

La mairie de Bordeaux a précisé, par communiqué, que Bordeaux Métropole, présidée par Alain Juppé, n'était «pas partie prenante à la cession» mais a «vérifié que ses intérêts étaient préservés». Le conseil de Bordeaux Métropole doit maintenant prendre une «décision définitive» le 28 septembre.

Le patron du groupe M6, Nicolas de Tavernost, a déclaré sur RTL que cette cession était «un déchirement» après «19 ans» à gérer «un club formidable». «On a trouvé des investisseurs pour développer le club dans des conditions qui sont peut-être plus satisfaisantes pour le club que nous. Ils se sont engagés, dans les trois ans qui viennent, à apporter 80 millions d'euros supplémentaires pour développer le club», a-t-il poursuivi.

Une source au sein du club a affirmé à l’AFP que les salariés avaient été informés vendredi du processus de vente par Nicolas de Tavernost au siège du club, au Haillan (Gironde). M6 discutait depuis plusieurs mois en vue d'une vente avec GACP, société d'investissement dirigée par Joseph DaGrosa, basée en Floride. Le prix d'achat du club bordelais avait été fixé à un minimum de 70 millions d'euros, selon des chiffres avancés par le magazine Challenges.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles