Deschamps aurait finalement renoncé à poursuivre Dugarry en justice

Didier Deschamps n'a guère apprécié les propos de Dugarry, il a cependant renoncé à porter plainte.[CHRISTOPHE SIMON / AFP]

Alors qu’il avait, dans un premier temps, envisagé de poursuivre en justice Christophe Dugarry pour des propos tenus récemment à la radio, Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France aurait renoncé à ce projet.

Selon les informations de la radio RTL, le sélectionneur des Bleus préfèrerait ne pas alimenter la polémique, qui l’oppose depuis de nombreux mois à son ancien coéquipier et désormais chroniqueur, Christophe Dugarry.

Didier Deschamps avait pourtant bel et bien pris contact avec son avocat afin de déterminer si, oui ou non, les propos de Christophe Dugarry pouvaient être considérées comme étant diffamatoires. 

Il est vrai que l'ancien joueur des Girondins de Bordeaux n'y était pas allé de main morte avec le sélectionneur de l'équipe de France, lors de la première émission de la saison diffusée sur RMC. «Quand j’entends parler de mon état d’esprit, je suis totalement d’accord avec lui, a lancé Christophe Dugarry. Je n’ai pas du tout le même état d’esprit que lui. Je prends ça pour un compliment. Je suis un mec droit, je suis un mec honnête, je suis un mec fiable. Ça, c’est sûr et certain. […] Je l’ai connu en 1990, en 1991, et il y a toujours eu des histoires sur lui. Je me rends compte qu’il est dans beaucoup d’affaires».

Selon Le Parisien, c'est la dernière phrase qui avait poussé Didier Deschamps et son avocat, Carlo Brusa, à envisager des poursuites. 

deschamps et dugarry à couteaux tirés

L'animosité entre les deux anciens coéquipiers ne date pas d'hier. Avant la Coupe du monde, Christophe Dugarry avait par exemple sévèrement critiqué le sélectionneur sur son choix de ne pas retenir Karim Benzema. « ll faudra que Didier Deschamps aille très loin en Coupe du monde, avait estimé le consultant. Parce qu’il faudra assumer son choix. Parce qu’on prend en otage l’équipe de France et c’est peut-être au détriment de l’intérêt collectif. » 

« Dugarry ose dire que je prends la France en otage, avait rétorqué Didier Deschamps. Cela dépasse l’entendement. On a vécu des choses ensemble donc je sais qu’en termes d’état d’esprit, sincèrement, j’ai vu beaucoup mieux. »

La suite des évènements avait d'ailleurs donné raison à Deschamps, qui sans Benzema a mené la France sur le toit du monde.

Vous aimerez aussi

Le club de la capitale a signé un contrat inédit avec la marque Jordan.
Football Le PSG équipé par Jordan en Ligue des Champions
Memphis Depay et les Lyonnais devront montrer un meilleur état d’esprit sur la pelouse des Citizens.
Football Ligue des champions : Lyon condamné à l’exploit à Manchester City
Ligue des champions Monaco-Atlético Madrid, 1e journée de Ligue des champions : à quelle heure et sur quelle chaîne ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles