Les Bleus en mode récompense, par Pierre Ménès

Didier Deschamps a choisi de faire confiance à ses Mondialistes pour affronter l’Allemagne et les Pays-Bas. Didier Deschamps a choisi de faire confiance à ses Mondialistes pour affronter l’Allemagne et les Pays-Bas.[Anthony Dibon/Icon Sport]

C’était peut-être le groupe de 23 joueurs le plus facile à concocter dans la carrière de sélectionneur de Didier Deschamps. Comme attendu, il n’a réservé aucune surprise pour sa première liste post-double étoile.

Pour affronter l’Allemagne à Munich (6 septembre) et les Pays-Bas au Stade de France (9 septembre) dans le cadre de la nouvelle Ligue des nations, il a logiquement tenu à récompenser et convoquer tous ses Mondialistes pour fêter ce sacre et communier avec le public français face aux Néerlandais. Tous sauf Steve Mandanda, qui est blessé. Le gardien de l’OM a été remplacé par Benoît Costil, qui était le portier suppléant pour la Coupe du monde, même si certains auraient aimé voir Benjamin Lecomte.

D’autres avaient également souhaité la convocation d’Aymeric Laporte en défense. Mais Adil Rami, qui avait mis un terme à sa carrière internationale après le Mondial, a été rappelé et aura sûrement du temps de jeu pour le récompenser de son attitude exemplaire en Russie.

Il faudra attendre d’avancer dans la saison pour voir les retouches inévitables que Deschamps fera à son groupe. Reste à voir qu’elle sera l’attitude des Bleus sur le terrain. D’autant que ce n’est pas simple de jouer un premier match après un titre contre une équipe du niveau de l’Allemagne, toujours meurtrie par son élimination au 1er tour, alors que les Bleus sont encore, pour beaucoup, en phase de reprise, même si elle se passe dans l’euphorie pour nombre d’entre eux.

La grande interrogation est de savoir si Deschamps va changer de style de jeu. Va-t-il profiter de la confiance qui habite son groupe pour jouer davantage et aller un peu plus vers l’avant ? Il faudrait des joueurs qui émergent en attaque. Olivier Giroud n’a pas encore été titulaire avec Chelsea, mais il est toujours là. En revanche, Kylian Mbappé crache le feu, tout comme Ousmane Dembélé. On verra ce que Deschamps nous réserve. Mais il a quand même gagné le droit qu’on lui fasse confiance.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles