Boris Diaw tire sa révérence

Boris Diaw a passé dix huit ans au plus haut niveau. Boris Diaw a passé dix huit ans au plus haut niveau.[Dave Winter/Icon Sport]

C’est un monument du basket français qui tire sa révérence. A 36 ans, Boris Diaw a décidé, ce jeudi, de mettre un terme à son immense carrière après une dernière saison à Levallois.

«Je crois que c’est le moment de raccrocher le maillot, a-t-il confié dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. J’ai vécu tout ce que j’avais à vivre.» En 18 ans passés sur les parquets, «Babac» en a effectivement vécu des choses. Et des belles choses.

Que ce soit en club dans l’Hexagone avec Pau, où il a été champion de France (2001, 2003), ou de l’autre côté de l’Atlantique, avec en point d’orgue la bague de champion NBA décrochée sous le maillot des Spurs de San Antonio (2014) en compagnie de son grand ami Tony Parker.

Mais aussi en équipe de France, dont il a été l’emblématique capitaine, avec laquelle il a décroché plusieurs médailles, et notamment l’or à l’Euro 2013. Son compteur en Bleu restera donc bloqué à 247 sélections (2090 points). Comme sa mère Elisabeth Riffiod. «Je n’ai pas envie de la dépasser, a-t-il déclaré. Par respect, pour tout ce qu’elle a fait, je préfère m’arrêter.» Digne et exemplaire. A l’image du joueur qu’il a été.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles