Ligue des champions : Lyon fait sensation en s'imposant à Manchester City (1-2)

Maxwell Cornet a ouvert le score pour les Lyonnais avant que Nabil Fekir ne double la mise. Maxwell Cornet a ouvert le score pour les Lyonnais avant que Nabil Fekir ne double la mise.[Anthony Dibon/Icon Sport]

Des trois clubs français engagés en Ligue des champions, Lyon était peut-être celui qui avait le moins de chances de s’imposer pour leur retour dans la compétition. L’enfer était même promis dans le nord de l’Angleterre à des Lyonnais décevants depuis le début de la saison en championnat.

Mais il faut croire que le doux parfum des soirées européennes a eu un effet bénéfique sur les hommes de Bruno Genesio complétement métamorphosés pour créer une énorme sensation, hier, sur la pelouse de Manchester City (1-2). On n’a pas reconnu cette équipe incapable de gagner en supériorité numérique, le week-end dernier, à Caen (2-2). Une prestation qui avait fortement déplu à Jean-Michel Aulas.

Le président de l’OL avait exigé une remise en question et un changement d’état d’esprit de la part de ses joueurs. Il a été entendu. Désireux de se racheter et de monter un tout autre visage, les Gones ont mis tous les ingrédients nécessaires, notamment en première période, en termes de pressing, d’agressivité, de justesse technique et de solidarité. Et ils ont été logiquement récompensés par l’ouverture du score de Maxwell Cornet (26e), préféré à Bertrand Traoré sur le côté droit, avant que Nabil Fekir n’assomme les Citizens peu de temps avant la pause (42e).

«On a réalisé 45 minutes quasi parfaites. Il va falloir reproduire la même seconde période», avait confié Genesio à la pause. Malgré la fatigue au retour des vestiaires, un poteau de Memphis Depay, les entrées en jeu de Sané, Aguero et Mahrez, et la réduction du score de Bernardo Silva (67e), ils ne se sont jamais désunis pour signer la première victoire française à l’Etihad Stadium et s’emparer de la tête du groupe F. «On a fait quelque chose de grand, s’est félicité Fekir à l’issue de la rencontre. Quand on fait les choses ensemble on peut faire de belles choses». A reproduire dès dimanche pour la venue de Marseille en Ligue 1.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles