Les 10 bonnes raisons de suivre la Serie A cette saison

Cristiano Ronaldo sera l'une des attractions principales de cette saison de Serie A. [Isabella Bonotto / AFP]

Entre l’arrivée de Cristiano Ronaldo, le mercato XXL des clubs milanais et le retour de Carlo Ancelotti en Italie, cette 117eme édition du Calcio promet d’être passionnante. Voici les 10 bonnes raisons de la suivre.

Pour voir Cristiano Ronaldo mettre l’Italie à ses pieds

Acheté cet été 100 millions d’euros par la Juventus au Real Madrid, Cristiano Ronaldo sera l’attraction principale de la Serie A cette saison. Peut-il s’adapter rapidement à son nouveau club ? Peut-il permettre à la Juve de passer un palier sur la scène européenne et ainsi entrainer dans son sillage l’ensemble du football italien ?

« C’est un nouveau défi, ce sera très compliquée mais je le sais et je suis prêt », avait déclaré le Portugais peu de temps après sa signature. A 33 ans, CR7 a encore faim de titres. La Serie A en tremble déjà.

La Juventus veut rentrer encore un peu plus dans l’histoire du Calcio

La Juventus avait remporté la saison dernière, devant Naples, son septième Scudetto consécutif. Cette année, la formation entrainée par Massimiliano Allegri a l’occasion d’inscrire son nom dans les livres d’histoire du football européen. En remportant un huitième sacre consécutif, les Bianconneri deviendraient ainsi le premier club à réaliser pareil exploit dans les cinq grands championnats européens. En 2008, en Ligue 1, l’Olympique Lyonnais s’était arrêté à sept. De l’autre côté des Alpes, la Juve pourrait faire mieux.

L’Inter Milan et son mercato XXL

Cet été l’Inter s’est donné les moyens de ses ambitions. De retour en Ligue des champions après leur quatrième place acquise la saison dernière, les Milanais ont affolé le marché des transferts. Avec les arrivées entre autres de Nainggolan, Lautaro Martinez, Vrsaljko ou encore Keita Baldé, l’Inter a offert à son entraineur Spalletti les moyens de bousculer la Juve en championnat. Après plusieurs saisons à naviguer entre la 4ème et 9ème place de Serie A, l’Inter Milan semble bien décidé à inscrire de nouveau son nom au palmarès du Calcio.

L’AC Milan, un retour parmi les grands

L’AC Milan a tout changé durant la trêve estivale. Du sol au plafond. Des joueurs aux dirigeants, il y a eu du mouvement de partout à Milan. Tout d’abord le club aux 18 titres de Serie A a fait revenir des anciennes gloires pour prendre la direction sportive du club. Derrière Gennaro Gattuso, installé comme entraineur des Rossoneri, c’est désormais le duo Maldini-Leonardo qui est aux manettes.

En faisant venir pas moins de 10 recrues dont l’avant-centre Gonzalo Higuain, les deux anciennes légendes du club ont montré qu’ils avaient encore un carnet d’adresse conséquent. Après ce mercato estival qui semble plus que réussi, l’AC Milan entend bien faire son retour parmi les grands clubs de Serie A. Et espère surtout mettre fin à la disette des Rossoneri, qui n’ont plus remporté le moindre trophée majeur depuis 2011 et un titre de champion d’Italie.

L’AS Roma en outsider numéro 1

Derrière la Juventus ultra favorite à sa propre succession et les deux clubs de Milan qui semblent être entrés dans une nouvelle ère, l’AS Roma n’a pas fait beaucoup de bruit cet été en Italie. Et pourtant. De Justin Kluivert à Pastore en passant par Steven Nzonzi la Louve a recruté malin. Et a misé sur la stabilité de son effectif en conservant la majeure partie de ses forces vives (hormis Alisson et Nainggolan). Si l’alchimie prend entre les nouvelles têtes et les historiques du club, l’AS Roma, troisième l’année dernière derrière la Juve et le Napoli, comptera encore une fois cette saison parmi les clubs capables de faire tomber du trône les Bianconneri.

Le Napoli peut y croire

En échouant l’année dernière à la deuxième place à seulement quatre petits points de la Juventus, le Napoli a peut-être laissé passer l’une de ses meilleures chances de remporter la Serie A 28 ans après son dernier titre de champion. Si son mercato semble un peu moins clinquant que d’autres clubs précédemment cités, sa principale recrue estivale se trouve sur son banc de touche. Après huit saisons passées à l’étranger, Carlo Ancelotti revient en Italie. De quoi donner un nouveau souffle aux Napolitains. Avec pour objectif de ramener le Scudetto à Naples. Ancelotti sait faire. Il avait remporté la Serie A en 2004 avec le Milan AC.

Pour voir la Serie A redevenir une place forte du football européen

La Serie A a peut-être changé de dimension cet été. La venue de Cristiano Ronaldo en est le symbole le plus fort. Devenu depuis plusieurs années un championnat en retrait par rapport à la Premier League ou la Liga, le Calcio entend cette année redevenir l’une des places fortes du football européen. Pour cela les clubs italiens vont devoir briller sur la scène continentale. La Serie A comptera sur la Juventus, le Napoli, l’AS Roma et l’Inter Milan pour défendre les couleurs de l’Italie en C1 et pour mettre fin à l’hégémonie espagnole dans la compétition.

Le retour de Parme dans l’élite

Le club de Parme retrouve cette année l’élite du football italien. Après une descente aux enfers suite à une faillite, le club est reparti de zéro et de la quatrième division italienne. Trois ans plus tard Parme est de retour en Serie A. Mais avec déjà une affaire embarrassante sur les bras. Soupçonné d’avoir truqué un match de Serie B la saison dernière, Parme devait dans un premier temps se faire sanctionner d’une pénalité de cinq points. Finalement ce ne sera qu’une simple amende pour l’ancien club de Cassano, Buffon ou encore Thuram. Pas la meilleure manière de préparer son retour dans le Calcio.

Pastore à la recherche de régularité

Les supporters du PSG amoureux du milieu de terrain argentin auront surement un œil sur la saison de l’AS Roma. Javier Pastore retrouve cet été un championnat qu’il connait bien pour y avoir évolué deux saisons sous les couleurs de Palerme avant son arrivée à Paris. El Flaco va tenter à Rome de réaliser enfin un exercice plein. A 29 ans et malgré des belles choses entrevues du côté de la capitale française, l’Argentin ne peut plus perdre de temps.

Un championnat où la jeunesse tente de se faire une place

De Caldara à Donnarumma en passant par Giovanni Simeone ou encore Politano, la Serie A regorge de jeunes talents. Malgré une réputation de championnat faisant une grande place à des joueurs plutôt confirmés, le championnat italien tente de plus en plus de former des jeunes joueurs. Et cette problématique est devenue une nécessité pour la Squadra Azzurra qui a du mal à se renouveler ces dernières années. En conservant cet été ses meilleurs jeunes en Serie A l’Italie espère s’offrir un avenir radieux.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles