France-Islande en match amical : à quelle heure et sur quelle chaine ?

Presnel Kimpembe et Florian Thauvin pourraient être titularisés par Didier Deschamps. Presnel Kimpembe et Florian Thauvin pourraient être titularisés par Didier Deschamps.[Anthony Dibon/Icon Sport]

La France affronte l’Islande, ce jeudi 11 novembre, en match amical. La rencontre est à suivre en direct et en intégralité à partir de 21h sur TF1.

Pour la première fois depuis son titre de champion du monde, l’équipe de France étrenne sa deuxième étoile en province. Et pas n’importe où. Les Bleus seront opposés à l’équipe d’Islande à Guingamp, ville chère au président de la FFF Noël Le Graët pour avoir été président de l’En Avant (1972-1991 puis 2002-2011) et maire de la ville (1995-2008). La venue des hommes de Didier Deschamps dans la cité costarmoricaine a suscité un tel engouement, renforcé par le sacre en Russie, que l’entraînement de veille de match, habituellement à huis-clos, a été exceptionnellement ouvert, ce mercredi, au public. Un geste notamment à l’attention des supporters qui n’ont pu se procurer un billet pour cette rencontre amicale et venus très nombreux pour cette occasion.

Ils ont ainsi pu voir à l’œuvre l’ensemble des Tricolores. Ce qui ne sera pas forcément le cas, ce jeudi soir, pour les 20.000 spectateurs attendus à Roudourou. Si, après ses pépins physiques et ses déboires extra-sportifs, Hugo Lloris a de grandes chances de retrouver sa place dans le but français et son brassard de capitaine, Deschamps devrait profiter de ce rendez-vous à faible enjeu pour faire tourner son effectif et laisser souffler certains cadres en vue du match de Ligue des nations, mardi face à l’Allemagne. «Je vais faire en sorte de concerner le plus de joueurs possibles», a indiqué le patron des Bleus, qui compte mettre à profit les six changements autorisés.

Régulièrement appelés mais rarement utilisés, Presnel Kimpembe, Florian Thauvin, Thomas Lemar ou encore Ousmane Dembele pourraient avoir l’opportunité de se mettre en évidence sous le maillot frappé du coq. Tout comme les revenants Dimitri Payet, Mamadou Sakho, Kurt Zouma et Lucas Digne, ainsi que le nouvel appelé Tanguy Ndombele. «Je veux une équipe cohérente. Je ne vais pas mettre onze joueurs qui n’ont pas joué ensemble. Il faut un équilibre», a-t-il toutefois précisé. D’autant que malgré ces éventuels changements, l’exigence reste la même. «L’objectif est de rester performant et d’obtenir un résultat», a insisté Deschamps. Car une contre-performance contre une équipe d’Islande, seulement 36e au classement, bien que capable de surprendre, fera mauvais genre. Même en amical.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles