Colin Kaepernick appelle à de nouvelles protestations contre les injustices raciales

(Illustration) Colin Kaepernick s'était exprimé sur scène lors du spectacle “Dear Mama: A Love Letter to Moms”, le 3 mai 2018 à Los Angeles[Leon Bennett / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Le joueur de la ligue de football américain (NFL) Colin Kaepernick, instigateur du mouvement «take a knee», a appelé à de nouvelles protestations contre le racisme.

Celui qui a été évincé des terrains de football américain, après avoir posé un genoux au sol lors de l'hymne national pour dénoncer les violences policières contre les Noirs, a renouvelé son engagement. Lors d'une cérémonie qui se tenait à l'université d'Harvard, le 11 octobre, un prestigieux prix lui été remis pour récompenser ses contributions à l'Histoire et à la culture noire. 

La «responsabilité» des gens de pouvoir et des «privilégiés» 

«C'est notre devoir de nous battre pour eux et nous allons continuer de nous battre pour eux», a déclaré Colin Kaepernick pendant son discours suivant la remise de son prix.

«Je sens que ce n'est pas seulement ma responsabilité mais celle de tous ceux qui sont des privilégiés, de tous ceux qui ont du pouvoir, de lutter pour eux. Si nous ne le faisons pas, nous devenons complices du problème», a lancé l'ex-quarterback. 

A la suite de cette protestation entamée en août 2016, l'ex-joueur des 49ers de San Francisco n'avait plus été accepté par aucune franchise du championnat de NFL, dont il a d'ailleurs attaqué les propriétaires en justice. 

Un mouvement très suivi

Son geste hautement symbolique avait été suivi par de nombreux sportifs américains de NFL mais aussi de NBA. Le président des Etats-Unis avait même réagi à la polémique en s'en prenant violemment aux sportifs qui s'étaient agenouillés. 

«Si un joueur veut avoir le privilège de gagner des millions de dollars dans la NFL ou dans d'autres ligues, il ne devrait pas être autorisé à manquer de respect à notre grand drapeau américain (ou pays) et devrait représenter l'hymne national. Sinon, TU ES VIRÉ ! Trouve autre chose à faire !», avait-il jugé dans deux tweets consécutifs publiés le 23 septembre 2017.

En septembre dernier, malgré son absence prolongée des terrains, Colin Kaepernick est devenu le nouveau visage d'une campagne publicitaire de l'équipementier Nike. Le slogan -en référence aux déboires connus par le sportif après son geste de protestation- est clair : «Croire en une chose. Même si cela revient à tout sacrifier.»

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles