Route du Rhum 2018 : Francis Joyon, 62 ans, s'impose devant François Gabart

Le départ de la 11e édition de la Route du Rhum a été donné dimanche 4 novembre à Saint-Malo avec une flotte impressionnante de 123 bateaux qui ont pris le large pour tenter de rallier l'arrivée à Pointe-à-Pitre. Francis Joyon, 62 ans, est le grand vainqueur de cette course, devant François Gabart.

Francis Joyon rafle la victoire

Dimanche, Francis Joyon (Idec Sport) a remporté à 62 ans et pour la première fois, la prestigieuse Route du Rhum, dimanche soir à Pointe-à-Pitre, en un temps record de 7 jours 14 heures 21 minutes.

Depuis sa première participation en 1990, Francis Joyon n’avait jamais réussi à s’imposer sur cette course prestigeuse. Le skipper s’est imposé au terme d’un coude à coude magistral de plusieurs heures autour de l’île avec le jeune François Gabart (Macif), 35 ans, qui a passé la ligne seulement 7 minutes après Joyon.

 

François Gabart reprend ses distances

Mis sous pression par Francis Joyon dans le sprint final, qui était revenu à 15 miles du leader, François Gabart a repris ses distances en tête de la Route du Rhum. Attendu dans la soirée à Pointe-à-Pitre, aux alentours de 22 heures, le skipper de Macif a désormais 34 miles d'avance sur son rival à moins de 80 miles de l'arrivée. Et pourtant, Gabart est confronté, depuis le départ de Saint-Malo, a des soucis techniques qui ont entravé sa performance.

Le vainqueur attendu dans la soirée à Pointe-à-pitre

La victoire de cette 11e édition va se jouer entre François Gabart et Francis Joyon, qui ne sont séparés que de 15 miles au dernier pointage ce midi. Et la vainqueur est attendu à Pointe-à-Pitre ce dimanche soir vers 22h (soit à 3h du matin en métropole), selon les dernières estimations des organisateurs. 

Rien n'est joué pour la victoire

Alors que les deux leaders sont attendus en début de soirée à Pointe-à-Pointe, entre 21h et 23h (heure métropole), le suspense est à son comble pour la victoire de cette 11e édition. Si François Gabart occupe toujours la tête de la course, Francis Joyon n'a pas encore dit son dernier mot. Et lancé à pleine vitesse dans ce sprint final (29,3 noeuds de moyenne), il a encore réduit l'écart sur son concurrent qui navigue à 27,6 noeuds de moyenne. A la barre de son trimaran Idec Sport, Joyon ne compte plus que 46 milles de retard sur François Gabart (Macif). Les deux skippers ont moins de 240 milles à parcourir jusqu’à l’arrivée.

Joyon reduit l'écart avec Gabart

Francis Joyon pourrait rebattre les cartes de la course. Le skipper se rapproche en effet du leader avec son trimaran Ultime (Idec Sport). Dans la nuit de vendredi à samedi, il a repris 30 milles à François Gabart (Macif). Ce matin, ce dernier comptait encore 114 milles d'avance.

Du côté des Imoca, de nouveaux mouvements modifient le classement de tête. Boris Hermann, qui pointait à la première place vendredi matin, redescend en troisième position derrière le Français Paul Meilhat (SMA) et Alex Thomson (Hugo Boss) qui reprend sa place de numéro un.

Avarie pour Thibaut VaucheL

Thibaut Vauchel, skipper d'un Multi50 doit rejoindre Sao Miguel aux Açores pour faire réparer son trimaran. 

Deux abandons supplémentaires

Après Yannick Bestaven, Yann Marilley et Willy Bissainte ont également été contraints à l'abandon. 

Yannick Bestaven contraint à l'abandon

Le skipper qui faisait route vers le port de Cascais Portugal pour réparation à la suite d'une panne au niveau de l'électrovanne est contraint à l'abandon. En effet, l'organisation de la course n'autorise pas ce second arrêt technique.  

 

Gabart et Joyon creusent l'écart

Chez les ultimes, François Gabart (Macif) et Francis Joyon (Idec Sport) dominent toujours la course. Le skipper d'Idec Sport s'efforce de suivre le leader, qui se trouve à environ 130 milles de distance.

Boris Herrmann, nouveau leader des Imoca

Dans la nuit de jeudi à vendredi, l'Allemand Boris Herrmann a pris la tête de la course du classement de la catégorie des Imoca, sur son bateau Malizia II. Il a ainsi dépassé (de peu pour le moment) son concurrent Alex Thomson (Hugo Boss) qui était en tête depuis le départ de la Route du Rhum. 

Nicolas Troussel, victime d'une avarie

Jeudi matin, Nicolas Troussel était déjà descendu à la neuvième place dans la course des Class40 avec son Corum. Mais quelques heures plus tard, sa situation s'est un peu plus dégradée : le skipper a signalé une avarie (la casse de ses deux aériens).

Résultat : il rejoint en ce moment la capitale du Portugal qu'il devrait atteindre d'ici un jour et demi pour réparer son bateau. 

Gabart prend le large 

Selon le pointage de jeudi matin, François Gabart, sur son bateau Macif, compte désormais 113 nm d'avance sur son dauphin Francis Joyon (IDEC Sport). A ce rythme, il pourrait battre le record de rapidité établi par Loïck Peyron il y a quatre ans.

Dans la catégorie IMOCA, c'est le bateau Hugo Boss d'Alex Thomson continue de faire qui restent en tête.

Chez les Multi 50, Thibault Vauchel Camus (Solidaires en Peloton - ARSEP) est toujours premier devant Erwan Le Roux (Fenétrea Mix Buffet) et Armel Tripon (Réauté Chocolat).

Enfin, Yoann Richomme est toujours le plus rapide des Class40. 

Gabart, Joyon et Pilliard conservent la tête

Statut quo du côté des trimarans Ultime puisque le trio de tête se maintient mercredi matin. Mais François Gabart (Macif) a tout de même profité des dernières heures pour creuser l'écart avec Francis Joyon (Idec sport).

La bataille fait rage dans la catégorie des Multi 50, où Thibaut Vauchel (Solidaires en Peloton ARSEP) est passé en tête.

Armel Le Cléac'h ramené en Espagne 

Après son chavirage de mardi, le skipper breton, qui avait pu déclencher sa balise de détresse, a été ramené vers les cotes espagnoles par un bateau de pêche.

Météo plus clémente dans le golfe de Gascogne

Une avarie a frappé Louis Duc contraint de se diriger vers le Sud pour effectuer des réparations tandis que Lalou Roucayrol de l'équipe Arkema qui s'était abrité à Porto hier, vient de reprendre la mer. 

Le Maxi Banque Populaire IX de Le Cléac'h a chaviré

Le bateau d’Armel Le Cléac’h a chaviré aux alentours de 12h aux larges des Açores, a annoncé mardi son sponsor Banque Populaire. « Le bateau semble avoir chaviré suite à la rupture de son flotteur bâbord », peut-on lire sur le site internet du sponsor. Favori de l'épreuve dans la catégorie des Ultim', le skipper breton, sain et sauf en sécurité à l’intérieur du bateau, a pu déclencher sa balise de détresse et communiquer avec son team technique à terre.

Gabart Maintient le cap

Moins de deux jours après le départ, François Gabart occupe toujours la tête de cette Route du Rhum dans la catégorie Ultim'. Mais le recordman du tour du monde en solitaire est suivi de près par Francis Joyon (35 miles) et Armel Le Cléac'h (42 miles).

Avaries pour Isabelle Joschke et Sam Goodchild

Dans la nuit de lundi à mardi, le Narcos : Mexico des Class 40 de Sam Goodchild a démâté alors qu'il se trouvait en huitième position de la course. Contraint à l'abandon, le skipper devrait poser un pied à Brest d'ici quelques jours. 

Dans la nuit de lundi à mardi, le mât de l'imoca Monin d'Isabelle Joschke s'est cassé. La skipper poursuit vers l'est à l'aide de son moteur.

Gabart toujours aux commandes

Leader depuis le départ de cette 11e édition, François Gabart occupe toujours la tête au dernier pointage (18h). Mais il voit revenir à grande vitesse Armel Le Cleac'h, remonté à la 2e place dans la catégorie Ultim' après avoir été contraint de s'arrêter deux heures, dimanche soir, au large de Roscoff (Finistère) pour une réparation technique. Francis Joyon complète le podium.

Problème de Barre pour Beyou

A peine 24 heures après le départ de Saint-Malo, les ennuis s'enchainent pour les skippers confrontés à divers problèmes techniques. Et Jérémie Beyou n'y a pas échappé avec un problème de barre empêchant de naviguer correctement. Il a pris contact avec son équipe technique à terre afin de tenter de réparer ou trouver une solution sans pour l’instant demander d’assistance.

Avarie pour Thomas Coville

Décidément ce début de course est compliqué pour les Ultim’. Au tour de Thomas Coville de connaître des difficultés. Son trimaran Sodebo Ultim’ a été victime d’une avarie. En deuxième position à 100 milles du Cap Finisterre, le carénage du bras avant babord s’est cassé. Le skipper se porte bien et fait route vers La Corogne.

François Gabart en tête

François Gabart a repris les rênes de la Route du Rhum lundi matin, après l’avarie de Sébastien Josse. Selon les derniers pointages donnés à 8h45, le skipper de Macif est en tête de la flotte emmenée par les Ultim devant Thomas Coville (Sodebo) et Francis Joyon (Idec Sport). Armel Le Cléac’h tente de faire son retard, après un arrêt technique dimanche soir. Chez les Imoca, le Britannique Alex Thomson est toujours devant.

Avarie majeure pour Sébastien Josse

Mauvaise nouvelle pour Sébastien Josse. Son bateau Maxi Edmond de Rothschild a subi une avarie majeure, très tôt lundi matin, avec une partie de son flotteur tribord arrachée, alors qu’il était en tête de la Route du Rhum. Josse est sain et sauf et se dirige vers les côtes espagnoles pour être rapidement récupéré par son équipe.

Problème technique pour Le Cléac'h

Premier problème sur la Route du Rhum. Armel Le Cléac’h (Maxi Banque Populaire IX) va devoir faire «un rapide arrêt» dimanche au large de Roscoff (Finistère) pour une réparation technique, quelques heures après avoir pris le départ à Saint-Malo. « Armel Le Cléac'h s’apprête à faire un rapide arrêt à la pointe Bretagne pour assurer une réparation mineure sur le système d’énergie du bord », a indiqué l’équipe du navigateur dans un communiqué. Pour rappel, le multicoque avait chaviré mi-avril au large des côtes marocaines lors d’un test. Il a passé plusieurs mois en chantier avant d’être remis à l'eau fin août.

Le départ est lancé 

La 11e édition de la Route du Rhum vient d'être lancée depuis Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Les 123 skippers ont pris le départ en direction de Point-à-Pitre, en Guadeloupe. «Les premières minutes sont essentielles», selon François Gabart, vainqueur de la classe Imoca en 2014. Les meilleurs traverseront l'Atlantique en à peine une semaine. 

Les secrets à l'intérieur des bateaux

Voici une petite visite guidée à l'intérieur de certains bateaux qui participent à cette 11e édition de la Route du Rhum. Et cela vaut le coup d'oeil pour savoir comment vont vivre les marins à bord de leur embarcation pendant la course.

 

Premier souci pour Nicolas Magnan

Un nouveau record en vue ?

Vainqueur de la dernière édition en 2014, Loïck Peyron avait établi un nouveau temps record de 7 jours et 15 heures (Banque Populaire VII). Mais il pourrait être battu dès cette année. A bord de leurs maxi-trimarans (32 m de long pour 23 m de large max.), dont trois sont capables de «voler» au-dessus de l’eau, les premiers concurrents pourraient rallier l’arrivée en à peine six jours. La victoire finale devrait se jouer entre François Gabart (Macif), détenteur du record du tour du monde en solo (42 j 16 h), Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et Armel Le Cléac'h (Banque Populaire IX), vainqueur du dernier Vendée Globe. Thomas Coville (Sodebo Ultim), auteur d'un record du tour du monde en solitaire (49 j 3 h), et Francis Joyon (Idec Sport), détenteur du Trophée Jules (record du tour du monde en équipage, 40 j 23 h) auront également leur mot à dire.

 

départ à 14h02

Le coup canon du départ aura lieu à 14h02 précisement devant des dizaines de milliers de personnes amassées sur terre et sur mer pour assister à ce spectacle. Si le temps s'annonce clément pour le départ avec de bonnes conditions météorologiques, les marins vont rapidement être dans le vif du sujet avec une tempête prévue, mardi, qui pourrait faire des dégâts.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles