N'Golo Kanté a refusé d'être payé dans un paradis fiscal

N'Golo Kanté a refusé l'offre de Chelsea d'être payé dans un paradis fiscal.[Icon Sport]

N'Golo Kanté est décidément une personne en or. Le milieu de l'équipe de France a refusé d'être payé dans un paradis fiscal malgré l'insistance de Chelsea, a révélé ce mercredi Mediapart. 

«N'Golo est inflexible : il veut simplement un salaire normal», a ainsi expliqué son conseiller au club londonien. N'Golo Kanté avait bien dans un premier temps envisagé de suivre les conseil de son club, et avait même crée une société à Jersey, au moment de son transfert de Leicester à Chelsea.

Son nouveau club voulait lui payer 20% de son salaire annuel de 5 millions d'euros net sous forme de droits à l'image, dont la moitié auraient été versés sur le compte offshore, via une société-écran.

C'est en lisant des articles sur la question que N'Golo Kanté a fini par se raviser. «Après avoir lu de nombreux articles de presse sur les droits à l'image et les enquêtes fiscales lancées contre les joueurs et les clubs, N'Golo est de plus en plus préoccupé par le fait que le montage qu'on lui a proposé pourrait être remis en cause par le fisc, a ainsi explique son conseiller fiscal dans un mail au club en mai 2017, indique Mediapart. N'Golo a décidé [...] qu'il ne voulait prendre aucun risque. »

Malgré l'insistance de Chelsea, le joueur a fini par accepter d'être payé à 20% en droits à l'image, déja deux fois moins taxés que les salaires, mais via sa société britannique. Le surcoût a ensuite été partagé entre le club et le joueur.

Vous aimerez aussi

Football Football Leaks : quand Zinedine Zidane était tout proche de rejoindre Bordeaux
Photo diffusée par la police hongroise montrant l'arrestation du hacker portugais Rui Pinto, le 16 janvier 2019 à Budapest [Handout / Police hongroise/AFP]
Enquête «Football Leaks» : un lanceur d'alerte portugais rattrapé par la justice
Le parquet de Paris a ouvert une enquête visant le PSG, notamment pour "discrimination fondée sur l'origine, l'ethnie ou la nationalité", après les révélations sur l'affaire de fichage ethnique au club, a-t-on appris lundi 19 novembre 2018 de source judiciaire. [FRANCK FIFE / AFP/Archives]
Justice Fichage ethnique : le PSG visé par une enquête du parquet de Paris pour «discrimination»

Ailleurs sur le web

Derniers articles