Coupe Davis : Les Bleus privés d'un onzième Saladier d'argent

Lucas Pouille s’est incliné en trois sets contre Marin Cilic. Lucas Pouille s’est incliné en trois sets contre Marin Cilic.[Dave Winter/Icon Sport]

L'exploit n'a pas eu lieu. La France s'est inclinée, ce dimanche, en finale de la Coupe Davis face à la Croatie (3-1), après la défaite de Lucas Pouille contre Marin Cilic (6-7, 3-6, 3-6). Pour la dernière de Yannick Noah, les Bleus n'ont pu conquérir un onzième Saladier d'argent.

L’ocre lilloise ne s’est pas transformée en terre d’exploit pour les Bleus. Mais en un triste enterrement pour la dernière de Yannick Noah sur la chaise de l’équipe de France et de la Coupe Davis avant un profond lifting. Dans une finale à sens unique, les Bleus n’ont pu que s’incliner devant la supériorité de la Croatie beaucoup trop forte pour espérer soulever un onzième Saladier d’argent et réaliser un doublé tricolore inédit depuis 1932.

Le maigre espoir entretenu pour la victoire, samedi, de Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut en double a rapidement été enterré par Marin Cilic qui, même sans être à son meilleur niveau, n’a laissé aucune chance à Lucas Pouille, héros de la finale l’année dernière dans ce même stade Pierre-Mauroy et qui est apparu en larmes sur le podium (6-7, 3-6, 3-6). «Je pense que j’ai fait mon match. J’ai tout donné sur le terrain, mais il a été meilleur un peu dans tous les compartiments, a déclaré Pouille. Les Croates ont montré qu’ils étaient de grands joueurs. On ne peut que les féliciter. L’an dernier, je pleurais de joie. Cette année, j’ai pleuré parce que j’étais triste.»

Même si la Coupe Davis a cette part de magie et d’incertitudes, qui en ont fait son charme et sa renommée, cette issue est logique pour des Croates qui ont aligné deux des douze meilleurs joueurs mondiaux, avec Cilic (7e) et Coric (12e), quand le meilleur joueur français – Lucas Pouille – pointe au 32e rang et que le tennis tricolore a vécu sa pire saison depuis près de quarante ans.

Et le bilan est sans appel avec aucun set, ni break empoché par les Bleus en simples durant cette finale. «La meilleure équipe a gagné, il n’y a pas vraiment de regrets. (…) On a perdu, mais je garde des souvenirs fabuleux. On a vécu des moments extraordinaires en trois ans», a confié Noah, qui avait sûrement rêvé d’une autre sortie avant de laisser sa place à Amélie Mauresmo. Avec ce sacre, la Croatie restera à jamais dans annales d’une Coupe Davis, qui va donc changer de format après 118 ans d’existence. C’est une immense page de l’histoire du tennis qui se tourne. La Coupe Davis est morte, vive la Coupe Davis !

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles