Martin Fourcade déjà impérial

Martin Fourcade a remporté l’Individuel d’ouverture de la saison à Pokljuka. Martin Fourcade a remporté l’Individuel d’ouverture de la saison à Pokljuka.[Manzoni / Icon Sport]

En très bon élève, Martin Fourcade a parfaitement réussi sa rentrée. Septuple tenant du titre, le Français a remporté, ce jeudi, l’Individuel d’ouverture de la saison à Pokljuka (Slovénie) devant l’Allemand Johannes Kuenh de 4 secondes seulement et l’Autrichien Simon Eder pour déjà prendre les commandes de la Coupe du monde.

A l’heure où l’Hexagone regorge de «gilets jaunes», lui n’apparait jamais, ou que très rarement, sans son dossard jaune. Depuis plus de sept ans, Martin Fourcade en a presque fait une seconde peau. Et c’est vêtu de cette pièce de tissu, qui sert à désigner le leader de la Coupe du monde de biathlon, que le Catalan prendra, vendredi, le départ du sprint de Pokljuka (Slovénie) grâce au 75e succès de sa carrière.

«Réussir à conserver ce dossard jaune, c’est une grande satisfaction, a-t-il confié à l’arrivée. C’est toujours très compliqué de le faire à la première course». Surtout que le quintuple champion olympique avait fait le choix de s’élancer tardivement (87e position). Et ce pari osé a failli s’avérer perdant à cause du brouillard, qui a commencé à faire son apparition, mais surtout des conditions de neige sur la piste, qui n’ont cessé de se dégrader au fil du temps. «On avait fait un mauvais choix de partir derrière, a-t-il reconnu. On attendait de la neige dans la nuit et malheureusement on n'a eu que de la pluie verglaçante.»

Une fois n’est pas coutume, peu à l’aise sur les skis avec seulement le 13e temps, Fourcade, auteur d’un sans-faute, s’en est remis au tir pour s’imposer avec quatre petites secondes d’avance et écœurer en même temps ses adversaires, notamment son principal rival le Norvégien Johannes Boe (7e). «Je suis super heureux d’avoir tiré à 20/20, c’était la clé pour moi», a glissé le Tricolore, qui semble détenir un trousseau pour s’extirper de toutes les situations. Et il ne va pas se priver de s’en servir sur le sprint pour s’ouvrir une nouvelle fois le chemin de la victoire. Dossard jaune sur le dos.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles