Où aura lieu la Coupe du monde féminine de football 2023 ?

Le pays hôte, qui succèdera à la France, sera désigné dans le courant de l’année 2019. Le pays hôte, qui succèdera à la France, sera désigné dans le courant de l’année 2019.[Baptiste Fernandez/Icon Sport]

Le pays hôte de la Coupe du monde féminine 2023 n’est pas encore connu. L’heureux élu, qui succèdera à la France, sera désigné dans le courant de l’année 2019 à Zurich (Suisse).

Mais ils sont nombreux à avoir manifesté leur intérêt pour organiser cette 9e édition. La Nouvelle-Zélande a été l’une des premières à proposer sa candidature, avant d’être imitée quelques semaines plus tard par la Thaïlande. La Colombie a également fait part de sa volonté d’organiser l’événement, tout comme l’Afrique du Sud, qui avait organisé le Mondial masculin en 2010 remporté par l’Espagne et dernier pays à avoir fait acte de candidature.

Mais la concurrence s’annonce relevée avec l’Australie, habituée à organiser d’importants événement sportifs comme les JO en 2000, la Coupe du monde de rugby trois ans plus tard ou encore la Coupe d’Asie de football en 2015. Les performances des Matildas, surnom donnée aux joueurs de l’équipe national, pourraient également faire pencher la balance en faveur de l’Australie, qui reste sur trois quarts de finale consécutifs en Coupe du monde.

L’autre favori est le Japon. Candidat pour la Coupe du monde 2019, le pays du soleil levant s’est finalement rétracté pour se concentrer sur l’organisation de la Coupe du monde de rugby 2019 puis des Jeux Olympiques d’été de 2020. Et le Japon pourrait profiter des infrastructures réalisées pour ces événement pour rafler la mise.

Depuis sa création, la Coupe du monde féminine de football s’est tenue en Chine (1991), puis en Suède (1995), aux Etats-Unis pendant deux éditions consécutives (1999, 2003), à nouveau en Chine (2007), en Allemagne (2001) et au Canada (2015). En attendant la France l’été prochain.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles