Open d'Australie : Pouille n'est plus bredouille, Tsonga repart du bon pied et Paire frôle l'exploit

Lucas Pouille a remporté sa première rencontre à l’Open d’Australie. Lucas Pouille a remporté sa première rencontre à l’Open d’Australie.[David Woodley / Actionplus / Icon Sport]

Jour de premières pour Lucas Pouille. Le Nordiste a débloqué, ce mardi, son compteur en 2019, mais également goûté, enfin, aux joies d’une victoire à sa sixième participation à l’Open d’Australie en écartant le Kazakh Mikhail Kukushkin (6-1, 7-5, 6-4).

Un succès porteur d’espoirs avant d’affronter l’Allemand Maximilian Marterer dans la nuit de mercredi à jeudi. «Je suis très content de la manière et d’avoir fait un match sérieux du premier au dernier point», s’est réjoui l'ancien numéro 1 français, dont la collaboration avec Amélie Mauresmo commence à porter ses fruits.

Apparu affiné sur le plan physique, Pouille a construit sa qualification autour d’un service performant (65% de premières balles), un jeu solide (48 coups gagnants), un mental infaillible même breaké dans la seconde manche et une bonne qualité de retour. «J’ai réussi à faire ce que je voulais, à me focaliser sur ce que je voulais mettre en place», a-t-il confié. A reproduire pour poursuivre sa route à Melbourne.

Tsonga réussit son entrée en lice

Egalement très attendu, après une saison 2018 quasi blanche, Jo-Wilfried Tsonga n'a pas manqué son entrée en lice. Le Manceau a été sérieux et appliqué pour écarter le Slovaque Martin Klizan en trois sets (6-4, 6-4, 7-6).  S'il est encore perfectible en retour, il a été particulièrement efficace sur ses mises en jeu avec 23 aces et aucune balle de break à défendre. «J’ai très bien servi, j’ai eu un peu de mal au retour. C’était un bon match à jouer. Ça me remet d’aplomb», a-t-il déclaré au micro d'Eurosport. A lui d'enchaîner face à… Novak Djokovic.

Des autres Tricolores présents sur les courts, Jérémy Chardy est sorti vainqueur dans la douleur du duel franco-français face à Ugo Umbert (3-6, 7-6, 6-4, 6-7, 7-6), Gilles Simon a dominé l’Américain Bjorn Fratangelo (7-6, 6-4, 6-2), Pierre-Hugues Herbert a sorti Sam Querrey (5-7, 7-6, 6-3, 6-1) et Alizé Cornet a balayé Lara Arruabarrena (6-2, 6-2).

En revanche, l’aventure australienne a pris fin pour Clara Burel, battue par Carla Suarez Navarro (7-5, 6-2), Fiona Ferro, éliminée par Qiang Wang (6-4, 6-3), Pauline Parmentier, impuissante face à Anastasia Potapova (6-4, 7-6) et Gleb Sakharov, maitrisé par Maximilian Marterer (6-3, 6-1, 6-3). Enfin, Benoit Paire a frôlé l’exploit dans le dernier match de la journée, mais il n’est pas parvenu à renverser Dominic Thiem, tête de série n°7, qui a fini par s’imposer sur sa 4e balle de match après 3h42 de combat acharné (6-4, 6-3, 5-7, 1-6, 6-3).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles