Mondial 2019 : Nikola Karabatic remplace Cédric Sorhaindo chez les Bleus

Nikola Karabatic avait suivi les deux derniers matchs de l’équipe de France des tribunes. Nikola Karabatic avait suivi les deux derniers matchs de l’équipe de France des tribunes.[Oliver Behrendt / Icon Sport]

Il est de retour. Nikola Karabatic va intégrer le groupe de l’équipe de France pour affronter, ce jeudi (20h30), la Russie en remplacement de Cédric Sorhaindo, blessé à un mollet. De son côté, Mickaël Guigou a été désigné capitaine.

Depuis son arrivée, samedi, à Berlin (Allemagne), la question n’était pas de savoir s’il allait participer aux Championnats du monde de handball, mais plutôt quand il intégrerait les Bleus. Après avoir suivi des tribunes les rencontres face à la Corée (34-23), puis au pays hôte (25-25), le demi-centre fera donc ses débuts contre les Russes dans la dernière rencontre de la première phase. Alors que ses premiers pas étaient plutôt attendus à partir du tour principal, la blessure du capitaine Cédric Sorhaindo, victime d’une musculaire au mollet droit en début de rencontre face à la sélection allemande et forfait pour la suite de la compétition, a précipité son retour.

«Après l’IRM effectuée ce mercredi midi, nous avons constaté une déchirure de 1,5 cm du jumeau interne du mollet droit. La prise en charge rapide a permis de limiter l’hématome. Cette blessure le privera de la suite de la compétition avec un repos obligatoire de trois semaines», a confié le staff médical tricolore. Le pivot du FC Barcelone restera néanmoins au côté des doubles champions du monde jusqu’à la fin du tournoi. «Sa présence est importante pour continuer à aider l’équipe, notamment auprès des plus jeunes», a insisté Didier Dinart, qui a choisi de faire appel à Nikola Karabatic pour le suppléer au lieu de d’effecteur un remplacement poste pour poste.

Le capitanat confié à Guigou

Remis plus vite que prévu de son opération du pied droit, subie en octobre dernier, la star des Bleus a repris l’entraînement il y a tout juste dix jours, mais elle a participé à toutes les séances d’entraînement avec ses partenaires sans ressentir la moindre gêne. «Il est apte à jouer, a assuré son entraîneur Didier Dinart. Et chacun connaît la qualité de Nikola et sa capacité à aider l’équipe.» Son entrée en lice coïncidera avec sa 300e cape un peu plus de seize ans après sa première face… à la Russie.

Avec le forfait de Sorhaindo, le capitanat de l’équipe de France a été confié à Mickaël Guigou (266 sélections, 918 buts). «Michaël est tout à fait légitime pour porter le brassard. Il est respecté et il est toujours soucieux de la cohésion du groupe», a conclu Dinart.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles