Open d'Australie : Roger Federer se promène au 3e tour

Le Suisse Roger Federer salue les supporters après sa victoire face à l'Américain Taylor Fritz au 3e tour de l'Open d'Australie, le 18 janvier 2019 à Melbourne [DAVID GRAY / AFP] Le Suisse Roger Federer salue les supporters après sa victoire face à l'Américain Taylor Fritz au 3e tour de l'Open d'Australie, le 18 janvier 2019 à Melbourne. [DAVID GRAY / AFP]

Roger Federer s'est promené face à l'Américain Taylor Fritz (50e), surclassé en trois sets 6-2, 7-5, 6-2 et moins d'une heure et demie au troisième tour de l'Open d'Australie, vendredi à Melbourne.

Pour une place en quarts de finale, Federer affrontera le jeune Grec Stefanos Tsitsipas (15e), tombeur du Géorgien Nikoloz Basilashvili un peu plus tôt 6-3, 3-6, 7-6 (9/7), 6-4. Le Suisse aux vingt couronnes record en Grand Chelem a remporté ses trois premiers matches sans perdre de set.

Insicif d'entrée contre Fritz, sur la Rod Laver Arena toit fermé, Federer a bouclé la première manche en seulement vingt minutes en ne commettant presque aucune faute (3 seulement après 12 jeux).

«Je voulais prendre un bon départ contre un joueur qui peut être dangereux et je me suis très bien senti aujourd'hui», a déclaré l'ex-N.1 mondial, aujourd'hui 3e, qui n'a concédé aucune balle de break pour son deuxième match du tournoi disputé à la mi-journée et non en session nocturne.

«Aujourd'hui, il y a des périodes où je ne joue pas de matches la journée pendant longtemps. Hors terre battue, les meilleurs joueurs, on joue peut-être 70% du temps en soirée. Alors jouer tôt, à 13h00 par exemple, ça change un peu les choses assurément. A mon âge, j'ai besoin de m'échauffer plus, de faire plus attention aux détails pour être vraiment prêt à cette heure-là», a-t-il expliqué en conférence de presse.

Un peu moins précis dans la deuxième manche face à un adversaire plus entreprenant, il a su faire la différence au moment opportun. Puis il a de nouveau accéléré dans le troisième set, pour conclure avec 34 points gagnants contre 14 fautes directes, et un excellent pourcentage de réussite sur ses premières balles de service (93%).

Sextuple vainqueur de l'Open d'Australie (2004, 2006, 2007, 2010, 2017, 2018), Federer y est en quête du centième trophée de sa carrière.

En soirée, Rafael Nadal affronte, lui, son troisième adversaire australien de suite, sans doute le plus dangereux, le jeune Alex De Minaur (29e). A 19 ans, l'élève de Lleyton Hewitt a remporté son premier titre, à Sydney, à la veille de l'Open d'Australie.

Dans le tableau féminin, la dernière Française en lice, Caroline Garcia, ex-N.4 aujourd'hui 19e, affronte l'Américaine Danielle Collins (35e) pour une place en huitièmes de finale.

Choc entre ex-N.1 mondiales dès le troisième tour sur la Rod Laver Arena: Maria Sharapova (30e) défie la lauréate sortante et N.3 mondiale, la Danoise Caroline Wozniacki.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles