Open d'Australie : Djokovic domine Nadal et décroche un 7e sacre historique à Melbourne

Après Wimbledon et l’US Open, Novak Djokovic a décroché son 3e Grand Chelem consécutif. Après Wimbledon et l’US Open, Novak Djokovic a décroché son 3e Grand Chelem consécutif.[Lui Siu Wai / Pixathlon / Icon Sport]

Novak Djokovic au septième ciel ! Le n°1 mondial serbe a étrillé, ce dimanche, Rafael Nadal en finale de l’Open d’Australie (6-3, 6-2, 6-3) pour décrocher une 7e couronne historique à Melbourne et s’offrir un 15e titre en Grand Chelem. Le 3e consécutif après Wimbledon et l’US Open.

Cette finale n’a pas eu la même intensité, ni procuré les mêmes émotions que celle de 2012 avec la victoire du Serbe au bout de près de six heures de jeu. Cette fois, «Djoko» a complétement étouffé l’Espagnol dans le 53e duel entre les deux joueurs en à peine plus de deux heures (2h04). D’un bout à l’autre de la partie, il n’y avait qu’un seul homme sur la Rod Laver Arena et il était vêtu d’un t-shirt bleu pour confirmer son retour au premier plan.

Car il ne faut pas oublier qu’il y a un an, Djokovic, en plein doute, avait été sorti dès les 8es de finale par le Sud-Coréen Chung Hyeon, le moral et la motivation au plus bas. Mais depuis son sacre à Wimbledon, il n’est plus le même. De retour avec l’entraîneur de tous ses succès, le Slovaque Marian Vajda, et délesté de ses soucis physiques, il est redevenu cette redoutable machine à gagner impitoyable avec ses adversaires. Après Kevin Anderson sur le gazon londonien, puis Juan-Martin Del Potro à l’US Open, c’est Rafael Nadal, impuissant comme jamais dans une finale de Majeur, qui n’a pas que s’incliner devant la suprématie de «Nole».

Avec ce sacre, Novak Djokovic a dépassé Pete Sampras (14) au nombre de victoires en Grand Chelem et n’est désormais plus qu’à deux longueurs du Majorquin (17) et à cinq de Roger Federer (20). Et il pourrait s’en approcher un peu plus en cas de titre sur la terre battue de Roland-Garros, qu’il lui permettrait de réaliser un nouveau «Grand Chelem» à cheval sur deux saisons (après 2015-2016). Un rendez-vous avec l’Histoire à plus d’un titre.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles