Ligue 1 : première victoire de Monaco pour le retour de Leonardo Jardim

Le milieu espagnol de Monaco Cesc Fabregas (c) fêté par ses coéquipiers après son but contre Toulouse, le 2 février 2019 au stade Louis-II   [VALERY HACHE / AFP] Le milieu espagnol de Monaco Cesc Fabregas (c) fêté par ses coéquipiers après son but contre Toulouse, le 2 février 2019 au stade Louis-II [VALERY HACHE / AFP]

Pour son premier match depuis son retour à la tête de l'équipe, Leonardo Jardim a mené Monaco à une première victoire à domicile de la saison, contre Toulouse (2-1) lors de la 23e journée de L1.

Ça y est ! Le noyau des Ultras monégasques peut chanter sa joie ! Monaco a enfin gagné un match à domicile. Et comme Amiens a perdu à Rennes, les hommes de Jardim gagnent donc un rang et pointent à la 18e place du classement, celle de barragiste, à la hauteur de Caen (18 points), qui recevra Nantes le 13 février prochain.

Pour son retour au Stade Louis-II, 118 jours après la défaite contre Rennes (1-2) lors de la 9e journée qui avait entraîné son limogeage, Leonardo Jardim est donc revenu en vainqueur.

Il faut dire qu'il a bien été aidé par les recrues hivernales, puisque c'est le duo Gelson Martins-Fabregas qui a donné le but de la victoire aux Rouge et Blanc.

Pourtant, malgré une domination et une victoire logique, cela a été bien compliqué. La fin de rencontre a été très crispante pour Jardim et son staff sur le banc. Toujours debout au bord du terrain, sous la pluie, le Portugais n'a pas lâché ses joueurs. Son cri de joie, au coup de sifflet libérateur, a été à la mesure du stress ressenti en interne depuis de longues semaines.

La première période n'a pas été simple non plus pour Radamel Falcao et les siens. Longtemps jouée sous des trombes d'eau, cette partie de match a vu Monaco maîtriser les débats. Sans pour autant savoir mettre au supplice le gardien toulousain Jean-Baptiste Reynet.

C'est sur un contre que les Monégasques ont ouvert la marque. Après un coup-franc de Max-Alain Gradel contré par Jemerson dans le mur, les Monégasques sont partis dans un contre d'école avec Alksandr Golovin à la conclusion d'un une-deux avec Gelson Martins (1-0, 15e).

Déjà en vue à Guingamp en Coupe de la Ligue mardi, les deux hommes ont ainsi offert un début de retour parfait à leur entraîneur.

Mais cela n'a pas duré bien longtemps, quatre minutes exactement. Sur le deuxième corner de Mathieu Dossevi, Ibrahim Sangare a dominé Falcao de la tête au premier poteau. Christopher Jullien, au deuxième, a sanctionné (1-1, 20e).

Malgré une frappe de Golovin, qui revient très en forme, sur le poteau (26e), une talonnade aérienne de Falcao captée par Reynet (38e) et une volée de Lopes à côté (41e), Monaco n'est pas parvenu à repasser devant avant la pause.

L'entraîneur de Monaco Leonardo Jardim heureux après la victoire contre Toulouse le 2 février 2019 au stade Louis-II   [VALERY HACHE / AFP]
L'entraîneur de Monaco Leonardo Jardim heureux après la victoire contre Toulouse le 2 février 2019 au stade Louis-II [VALERY HACHE / AFP]

Monaco y est parvenu toutefois à l'heure de jeu. A la suite d'un excellent travail en débordement côté gauche de Gelson Martins, Cesc Fabregas a repris parfaitement d'un pied droit ouvert (2-1, 62e).

A genoux pour célébrer son but, la star espagnole a su, à ce moment-là, qu'il vivait certainement un moment clé de la saison monégasque. Loin de Thierry Henry, qui l'a fait venir il y a peu.

La suite de la rencontre a été une longue crispation pour Jardim et ses joueurs. Jimmy Durmaz a tiré sur le poteau (68e). Puis, Gradel (76e) et Corentin Jean (83e) ont fait passer un frisson. Mais Monaco a tenu. Et va désormais peut-être revivre...

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles