NBA : Les 5 matches à ne pas manquer à la reprise

Les Celtics et les Bucks sont parmi les favoris de la conférence Est.[Dylan Buell / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Après la trêve du All-Star week-end, la NBA s’engage dans la dernière ligne droite de la saison. Voici les cinq matches à ne pas manquer ces trois prochains jours.

Trois jours après le All-Star Game, la NBA reprend le cours de sa saison avec, pour chaque équipe, une vingtaine de matches à jouer avant le début des playoffs. Des rencontres qui pourraient s’avérer décisives pour plusieurs équipes qui cherchent, soit à se qualifier pour les phases finales, soit à se positionner idéalement afin d’éviter une désillusion au premier tour. Et les trois jours à venir vont offrir aux fans cinq affiches très alléchantes à ne surtout pas manquer.

Dans la nuit de jeudi à vendredi

Boston Celtics @ Milwaukee Bucks – 2h du matin

Depuis le début de la saison, les Bucks dominent la conférence Est. Giannis Antetokounmpo est l’un des favoris pour le titre de MVP – avec James Harden et Paul George – et continue d’imposer sa volonté dans les raquettes adverses avec ses bras tentaculaires qui lui permettent de dunker sur la tête de n’importe qui. Nikola Mirotic, obtenu via un échange avant la fin de la période des transferts, pourrait faire sa première apparition sous le maillot des Bucks. Sa capacité à tirer de loin et son intelligence de jeu devraient faire des merveilles dans le système mis en place par Mike Budenholzer (un des favoris pour le coach de l’année). Il possède le profil parfait pour s’épanouir auprès du «Greek Freak».

En face, les Celtics, considérés comme les favoris à l’Est au début de la saison, vont devoir prouver qu’ils restent parmi l’élite de la conférence. Impressionnante sur le papier, l’équipe de Boston lutte depuis le début de la saison pour trouver son identité. La relation entre Kyrie Irving et ses coéquipiers continue d’alimenter les conversations des commentateurs. Bonne nouvelle pour les Celtics, Gordon Hayward, après un début de saison difficile, semble retrouver ses sensations depuis quelques matches. Face aux Bucks, Boston aura l’opportunité de rappeler à tout le monde qu’il faudra bel et bien compter sur eux d’ici les playoffs.

Sacramento Kings @ Golden State Warriors – 4h30 du matin

Les Kings sont indéniablement l’équipe surprise de la conférence Ouest. Et ce duel face aux Warriors pourrait être un avant-goût d’un premier tour excitant entre la jeune garde de Sacramento et les champions en titre. Les joueurs de Dave Joerger jouent à un rythme effréné et ont réussi à développer une belle cohésion collective depuis le début de la saison. Les arrivées de Harrison Barnes et Alec Burks, ainsi que la signature de Corey Brewer, pourraient permettre aux Kings d’arracher la 8e place qualificative des playoffs à l’Ouest, au nez et à la barbe des Lakers de LeBron James. Ce qui serait un véritable exploit, et un choc pour les fans de Los Angeles.

Du côté des Warriors, rien d’autre à signaler si ce n’est qu’ils restent les immenses favoris à leur propre succession. La présence de DeMarcus Cousins à l’intérieur a transformé une équipe déjà formidable en un rouleau-compresseur impitoyable. Défensivement et offensivement, Golden State possède la force de frappe nécessaire pour venir à bout de n’importe quel adversaire. Attention toutefois à la complaisance des joueurs qui, parfois, vient dérégler la machine bien huilée de leur collectif. Quelques questions toutefois à se poser dans cette dernière partie de saison : Va-t-on assister à une montée en puissance des Warriors jusqu’aux playoffs ? Ou Steve Kerr préférera-t-il ménager ses joueurs pour assurer une certaine fraîcheur à son effectif pour les phases finales ?

Houston Rockets @ Los Angeles Lakers – 4h30 du matin

Les Rockets peuvent remercier James Harden. Actuellement 5e de la conférence Ouest, les Texans le doivent en grande partie aux exploits individuels répétés de leur arrière qui plante des paniers dans tous les sens et reste sur une série de 31 matches à 30 points ou plus – soit la deuxième plus longue série de l'histoire depuis les 65 matches consécutifs à 30 points ou plus de Wilt Chamberlain lors de la saison 1961-1962. Houston a remporté 21 de ces rencontres. Donc, si on peut critiquer la manière, force est de constater que les résultats sont là. La bonne nouvelle pour les Rockets sera de voir Clint Capela, leur pivot et cible privilégiée des passes lobées de James Harden dans la raquette, faire son retour après une vilaine blessure au pouce. Houston est maintenant proche d’être au grand complet, et va devoir sérieusement travailler à retrouver sa puissance collective avant les playoffs s’ils veulent avoir une quelconque chance de détrôner les Warriors.

Les Lakers ne sont pas à la fête. Avec un piètre bilan de 28v et 29d, LeBron James et ses coéquipiers sont clairement menacés de ne pas participer aux playoffs. Ce qui serait une immense désillusion pour les fans de Los Angeles. Pire encore, le calendrier qui se profile à l'horizon ne sera pas tendre avec les Lakers qui vont affronter des équipes jouant pour une place en playoffs, ou une meilleure position. Aucun match ne sera facile. Les joueurs de Luke Walton vont avoir la pression jusqu’à la fin de la saison rien que pour se qualifier pour les phases finales… d’où ils seront probablement éjectés par les Warriors dès le premier tour. A moins que LeBron James entre en mode «cyborg» et les propulse plus haut dans le classement. Quoiqu’il en soit, ça devrait être passionnant à suivre.

Dans la nuit de vendredi à samedi

Utah Jazz @ Oklahoma City Thunder – 3h30 du matin

Qui se souvient du premier tour ultra-tendu entre ces deux équipes au premier tour des playoffs la saison dernière ? Respectivement 6e et 3e à l’Ouest, le Jazz et le Thunder – pour le moment – sont partis pour s’affronter à nouveau ce printemps dans une série qui pourrait être absolument épique (on croise les doigts). Ce match de reprise sera un bon moyen de voir si la rivalité entre les deux clubs est toujours d’actualité. Joe Ingles aura probablement plus de mal à arrêter Paul George, l’ailier du Thunder évoluant à son meilleur niveau en carrière depuis le début de l’année 2019 au point de figurer parmi les favoris pour le titre de MVP et défenseur de l'année.

Le face-à-face entre Donovan Mitchell et Russell Westbrook, mais aussi entre Rudy Gobert et la montagne néo-zélandaise Steven Adams, vaut également le détour. Utah et OKC, c’est aussi un affrontement de style, avec, pour les premiers, un jeu collectif où la balle ne cesse de circuler pour trouver le meilleur tir possible. De l’autre, un jeu qui repose plus sur les exploits individuels de deux stars, Westbrook et George. Attention, Markieff Morris a récemment rejoint le Thunder en tant qu’agent libre, un excellent recrutement de la part du club qui pourrait peser lourd dans la balance si le joueur parvient à retrouver une motivation largement émoussée à Washington (faut dire que l’équipe était sacrement mauvaise).

Dans la nuit de samedi à dimanche

Houston Rockets @ Golden State Warriors – 2h30 du matin

Troisième des quatre rencontres prévues entre les deux clubs (la dernière est programmée pour le 14 mars, ndlr), ce match opposant les Warriors aux Rockets est incontournable. Les Texans ont remporté les deux premiers duels, dont le dernier lors d’un match irrespirable conclu en prolongation sur un tir décisif de James Harden dans les dents de Draymond Green dans les ultimes secondes de la rencontre.

Golden State pourra cette fois compter sur la présence de Cousins à l’intérieur. Les Rockets, eux, auront Clint Capela et Chris Paul. On sait très bien que cette rencontre sera un moyen pour ces deux équipes d’envoyer un message à l’autre. C’est exactement le genre de match qu’il ne faut pas manquer, celle qui oppose deux favoris au titre NBA, qui possède un lourd passif (une série en 7 matches l’an dernier en finale de conférence), et qui sera largement commenter et analyser après coup.

À suivre aussi

Etats-Unis Un maillot de basket de Barack Obama adjugé 120.000 dollars
jeu vidéo NBA 2K20 dévoile la première bande annonce du mode MaCarrière
Basket Les 5 bonnes raisons de regarder la Coupe du monde de basket

Ailleurs sur le web

Derniers articles