Coupe de France : Le PSG bat Dijon (3-0) et se qualifie sans trembler pour les demi-finales

A domicile, le PSG bat Dijon (3-0) et se qualifie sans trembler pour les demi-finales[Philippe LOPEZ / AFP]

La force de l’habitude. Quadruple tenant du titre et invaincu dans la compétition depuis plus de cinq ans, le PSG n’a pas fait de cadeau, ce mardi, à Dijon (3-0) pour se qualifier sans trembler pour les demi-finales de la Coupe de France.

Le club de la capitale s’est offert une nouvelle promenade de santé dans son jardin du Parc des Princes. Et si les Parisiens s’étaient fait une petite frayeur au tour précédent face à Villefranche, en ayant recours aux prolongations, ils n’ont, cette fois, pas fait d’heures supplémentaires. Avec une équipe remaniée, malgré la présence de Thiago Silva, Presnel Kimpembe ou encore Marco Verratti, et sans Kylian Mbappé, resté sur le banc, ni Marquinhos, laissé au repos, ils ont plié l’affaire en à peine une demi-heure grâce à Angel Di Maria, en très grande forme actuellement.

Sur une ouverture millimétrée de Julian Draxler, lui aussi très en vue, l’Argentin a ouvert le score d’un magnifique lob (8e) avant de récidiver vingt minutes plus tard, profitant d’un ballon contré alors qu’il voulait servir Choupo-Moting (28e). De retour, après avoir manqué les cinq derniers matchs, Thomas Meunier s’est chargé de clôturer le score en seconde période sur un service en retrait de Choupo-Moting vivement acclamé par les supporters parisiens (76e). Déjà corsé, l’addition aurait pu être encore plus salé sans Alex Runarsson, auteur de plusieurs arrêts décisifs dans sa cage.

A la lutte pour son maintien en Ligue 1, le club bourguignon s’est tout de même procuré quelques occasions, avec notamment un poteau de Julio Tavares, mais l’écart était trop important pour prétendre rivaliser avec l’ogre parisien toujours aussi impitoyable avec ses adversaires et une nouvelle fois présent dans le dernier carré.

Avant de retrouver le stade de France et espérer soulever sa cinquième Coupe de France consécutive, Paris a encore un obstacle à franchir, dont il connaîtra l’identité, jeudi, à l’issue du tirage au sort. Mais d’ici la demi-finale programmée début avril, plusieurs échéances vont se présenter à Thomas Tuchel et ses joueurs. A commencer par le 8e de finale retour de la Ligue des champions, mercredi prochain, face à Manchester United. Mais à huit jours de retrouvers les Red Devils, tous les voyants sont au vert pour Paris.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles